Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Pro D2 - VIDEO : Bayonne solidaire battu de peu à Grenoble (28-23)

Par

L’Aviron, habitué à faire des cadeaux, n’a joué que 10 minutes au Père Noël à Grenoble. Entame encore une fois rédhibitoire. Ensuite les Bayonnais, vaillants, revanchards et solidaires, ont fait trembler leur hôte, membre du Top 6, et repartent avec le bonus défensif (28-23)

Les Bayonnais, emmenés par leur capitaine Emmanuel Saubusse, ont mis la pression sur Grenoble Les Bayonnais, emmenés par leur capitaine Emmanuel Saubusse, ont mis la pression sur Grenoble
Les Bayonnais, emmenés par leur capitaine Emmanuel Saubusse, ont mis la pression sur Grenoble © Maxppp - Lisa Marcelja / Le Dauphiné Libéré

L'Aviron peut regretter son entame manquée, encore une fois. Une mauvaise réception sur le coup d'envoi, malgré tout rattrapée, suivi d'une relance osée et d'un en-avant qui offrent un ballon d'essai aux Grenoblois, et voilà comment Bayonne encaisse 7 points d'entrée (1re minute). Une pénalité 7 minutes plus tard et l'Aviron court déjà après le score (10-0, 8e).

Publicité
Logo France Bleu

Mais fait nouveau, comme le note l'entraineur des avants Joël Rey, les joueurs ciels et blancs n'ont pas baissé les bras, face à un "gros, une équipe de ce fameux Top 6 que Bayonne n'arrive pas à épingler (8 matchs et autant de défaites). Au contraire, l'Aviron a fait preuve de solidarité, d'envie, s'est battu jusqu'à la fin et a rivalisé.

loading

On voulait vraiment, sur ce match, montrer un visage combattif, être présents sur l'engagement, être solidaires aussi entre nous, être vraiment une équipe. On est satisfaits du comportement, de l'état d'esprit.

Au terme de la rencontre, Joël Rey, fier de ses joueurs et de cette équipe pourtant diminuée par les blessures et les absents de dernière minute - Willie Du Plessis forfait le jour du match en raison d'un virus - composées de nombreux espoirs (Ménage, Duputs, Polutele, Muscarditz, Tisseron, Zabala) et de quelques briscards revanchards (Marmouyet, Thiery) qui ont su mordre dans le match, regrettait presque les vacances. 

De quoi espérer que les Bayonnais ne reviennent pas rassasiés du réveillon et gardent leur appétit dès le début d'année 2018 qui sera crucial (déplacement à Dax le 5 janvier)

Le classement

Le classement après le pemier match de la 17e journée de Pro D2 © Radio France - Thibault Vincent

Les autres rencontres

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu