Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Racing/Stade Français: un derby? Surtout une belle affiche

-
Par , France Bleu Paris

Pour la neuvième fois depuis le retour au sein de l'élite du Racing, les deux clubs franciliens se retrouvent ce soir, en match de clôture de la 10e journée du Top 14. Mais au-delà du derby, la rencontre vaut surtout par la promesse d'une superbe affiche entre deux équipes qui aspirent à rejouer au plus haut niveau. Dommage que, pour le moment, le public n'adhère pas.

Julien Dupuy de retour en forme
Julien Dupuy de retour en forme

Eux, ce sont les Galactiques . Voilà comment Laurent Sempéré, le talonneur du Stade Français, parle des joueurs du Racing-Métro 92, avec, dit-il, des Internationaux ou des Lions britanniques à chaque poste. Et le respect n'est pas feint. Loin, très loin donc de l'image sulfureuse que l'on peut avoir des derbys ou de celle qu'ont voulu un temps tenter de créer les médias et les présidents des deux clubs entre le Stade Français et le Racing.

Son Stade Français Sempéré

Un derby qui reste encore à écrire

Une image de derby qui a donc du mal à s'implanter en région parisienne. Pour preuve? Les quelque 30 mille spectateurs attendus au mieux, ce soir, au Stade de France. La faute aux vacances scolaires, mais pas seulement. Pourtant, l'affiche n'a sans nul doute jamais été aussi belle pour la neuvième confrontation entre le Stade Français et le Racing-Métro 92. Deux équipes qui rêvent enfin en même temps de sommet.

Enrobé Stade Français derby?

 Avec pour l'affiche, bien sûr, les Internationaux du Racing emmenés par le capitaine et ancien Parisien, Dimitri Szarzewski et par l'Irlandais Jonathan Sexton qui trouve doucement mais sûrement ses marques dans l'équioe francilienne. Mais le Stade Français n'a pas non plus à rougir de la formation alignée ce soir par Gonzalo Quesada.

 Un petit con, oui, mais qui bosse

Là aussi, les Internationaux ne manquent pas: Pascal Papé, Sergio Parisse mais aussi Morne Steyn que l'on verra entrer en cours de partie ce soir. Ajoutez les anciens qui rêvent de retrouver le plus haut niveau comme Julien Dupuy, Pierre Rabadan ou encore Julien Arias, 30 ans aujourd'hui. Et puis, il y a les jeunes qui ont appris l'expérience du haut niveau dans la douleur, lors des années Michael Cheika. Eux aussi ont faim et envie de se faire un prénom au soleil, comme Hugo Bonneval, trop longtemps cantonné à l'image du petit con.

Enrobé Stade Français Bonneval

Hugo Bonneval à qui le Stade de France n'a pas trop souri par le passé. Mais si c'était le grand Jour?

Racing/Stade Français, un match à vivre en direct et en intégralité sur France Bleu 107.1, ce soir, à partir de 20h35.

Une victoire des Parisiens relèguerait leur meilleur ennemi à au moins 7 points. Une défaite et tout serait à refaire en vue des qualifications pour les phases finales. Rappelons que les derniers Racing/Stade Français n'ont pas réussi à Paris avec 4 défaites lors des 4 dernières confrontations.

 

 

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess