Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

REACTIONS / Pro D2 - Hireche (Brive) : "Peut-être qu'on a eu peur de gagner la finale"

-
Par , France Bleu Limousin

Brive devra encore patienter pour espérer remonter en Top 14. Ce dimanche, le CAB a été battu en finale de Pro D2 par Bayonne après la sirène. Les Corréziens se tournent déjà vers le match de barrage contre Grenoble dans une semaine.

Jeremy Davidson et Saïd Hireche en conférence de presse samedi à la veille de la finale de Pro D2 entre Brive et Bayonne
Jeremy Davidson et Saïd Hireche en conférence de presse samedi à la veille de la finale de Pro D2 entre Brive et Bayonne © Radio France - Nicolas Blanzat

Pau, France

Brive ne veut pas s'apitoyer sur son sort. Le CAB s'est pourtant incliné 21-19 contre Bayonne ce dimanche en finale de Pro D2 sur la pelouse de Pau. Les Brivistes ratent le titre de champion de France, mais ils n'ont pas dit adieu à la montée à Top 14. Ils disposent d'une deuxième cartouche dans leur fusil avec un match de barrage contre Grenoble, 13e du Top 14, à disputer dans une semaine.

"La sérénité nous a fait défaut"

" Le scénario est cruel à encaisser " commente Saïd Hireche alors que Brive a baissé pavillon après la sirène sur une ultime pénalité passée par Bayonne, " mais nous ne perdons pas le match à ce moment. Nous l'avons perdu en première période où, par trois fois, nous arrivons dans leur 22 mètres et nous perdons le ballon trois fois parce qu'il manque de soutien ou autre chose. Même en deuxième période, nous arrivons sous leurs poteaux à 5m de la ligne et nous n'arrivons pas à scorer. Peut-être qu'on a eu peur de gagner aussi. Eux, ils ont su être plus pragmatiques et plus sereins. " Il faut dire que le CAB a été anormalement fébrile dans plusieurs secteurs ce dimanche : mêlées fermées, coups de pied directs en touche, renvois courts de l'Aviron auxquels Brive n'a jamais su s'adapter. " Tous, de la première à la dernière minute, nous avons manqué de tête " reprend le capitaine, " la sérénité nous a fait défaut. "

"Soit on s'effondre, soit on se comporte comme des bonhommes"

Pour autant, le troisième ligne ne cède pas à l'abattement. Une demi heure après le coup de sifflet final, sans oublier la déception, il est déjà braqué vers le match de barrage contre Grenoble. " _Mon discours dans le vestiaire était de dire : soit on pleure, on s'effondre et ça ne sert à rien de jouer le match contre Grenoble. Ou alors, on se comporte comme des bonhommes, des concurrents, des grands garçons et on va faire front en y mettant tout. Peut-être qu'on gagnera et on ira en Top 14. Peut-être qu'on perdra mais, au moins, on se sera battu et on aura tout mis._ " La régénération mentale et physique est désormais le maître mot au CA Brive afin de préparer au mieux la deuxième chance dont disposent les Corréziens.

La réaction de Jeremy Davidson

" C'est cruel d'avoir eu cinq points d'avance et de perdre " estime le manager du CA Brive, " on a fait beaucoup de fautes mais on a mis Bayonne en difficulté quand on a joué avec une bonne intensité. "

Choix de la station

France Bleu