Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

REACTIONS - Pro D2 : très tôt réduit à 14, Brive n'a pas craqué pour battre Biarritz

jeudi 10 janvier 2019 à 23:28 - Mis à jour le vendredi 11 janvier 2019 à 0:03 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Pour sa première sortie en 2019, le CA Brive s'est offert sa première victoire (36-26) contre Biarritz. Mais le CAB, réduit à 14 dès le quart d'heure de jeu, a souffert, sans craquer, en deuxième période.

Le CA Brive a tenu bon pour l'emporter face à Biarritz
Le CA Brive a tenu bon pour l'emporter face à Biarritz © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Le Stadium de Brive a lâché un énorme ouf de soulagement ! Enorme ouf quand Stuart Olding, sur la sirène, a parachevé le succès du CAB (36-26) contre Biarritz en ouverture de la 17e journée de Pro D2 pour signer la première victoire briviste en 2019. Car les Corréziens, réduits à 14 après l'expulsion de Giorgadze au quart d'heure de jeu, ont plié très fort mais n'ont pas rompu en fin de match pour l'emporter.

Les tuiles ont commencé avant le coup d'envoi pour Brive. Touché aux ischio-jambiers à l'échauffement, Retief Marais est contraint de laisser sa place à Matthieu Voisin. Sérieux d'entrée, en dépit d'une nouvelle blessure, au mollet pour Devisme (4e, sérieuse déchirure), le CAB a bonifié un premier ballon perdu par le BO. Giorgadze a conclu en force (5e)... avant de déchanter dix minutes plus tard. En relevant le ballon derrière sa mêlée, il va percuter coude en avant dans le visage de son adversaire. Expulsion logique. Deuxième gros ennui pour Brive. Et pourtant, les Corréziens ont continué sur leur lancée et leur entame de feu (essai d'Hervé 20e) au point de mener 21-0 (27e).

Brive ne voit plus le jour en deuxième période

Biarritz a réagi avant la pause (24-7) avant de prendre les choses en main dans le deuxième acte. Maître du jeu, imposant d'énormes séquences au CAB, le BO aplatit trois fois (52e, 60e et 69e). Brive, en passant quelques pénalités pragmatiques et en étant extrêmement solidaire en défense partout sur le terrain, contient l'hémorragie mais l'écart fond comme neige au soleil (33-26, 69e) alors que Laranjeira, touché au mollet, sort sur blessure (50e, suspicion de contracture). Avant que Brive capitalise finalement sur un manque de lucidité basque en fin de match. Ouf !

"Un match référence au niveau de l'engagement et de la solidarité"

"Nous, le staff, on est fier de l'équipe" commente d'emblée Jean-Baptiste Péjoine. "D'une part parce que l'entame a été très bonne car, même si Biarritz avait de grosses intentions, on avait aussi coché ce match. Après, il y a eu le fait de match avec le carton rouge. On va pouvoir travailler là-dessus car l'équipe a fait preuve de caractère . On a su marquer quand il fallait. A chaque fois qu'on était dans leurs 22, on a pris les points au pied. On a été pragmatique et on n'a pas craqué malgré le jeu déployé par le BO et la fatigue"."C'est un match référence au niveau de l'engagement et de la solidarité" estime pour sa part Arnaud Mignardi. "C'est un match qu'on recherche depuis le début . On n'a rien lâché, on a été réaliste en marquant à 90% du temps quand on était chez eux. Défensivement, on a seulement lâché sur des longs temps de jeu ou des coups de pied dans notre dos. Ca sera un match référence au niveau de la solidarité, vraiment".

La 17e journée

Le classement