Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

REACTIONS - Pro D2 : "Une victoire importante" pour Brive qui se relance contre Montauban

jeudi 25 octobre 2018 à 23:45 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Le CA Brive s'est imposé 15-3 face à Montauban, ce jeudi soir, pour la 9e journée de Pro D2. Le CAB, qui s'est cassé les dents sur la défense montalbanaise, s'en est remis au pied de son buteur Thomas Laranjeira.

Sur la pelouse du Stadium, Brive bat Montauban 15-3
Sur la pelouse du Stadium, Brive bat Montauban 15-3 © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Brive est provisoirement premier du championnat de Pro D2, ce jeudi soir, après sa victoire 15-3 face à Montauban en ouverture de la 9e journée. Dominateurs en première période, mais davantage gênés par les visiteurs dans le deuxième acte, les Brivistes se sont cassés les dents sur la défense montalbanaise : accrocheuse, rugueuse, parfois à la faute dans les zones de marque pour ralentir l'avancée corrézienne. Des grains de sable dans les mouvements du CAB ont aussi enrayé la machine par moment. Brive s'en est donc remis au pied de Thomas Laranjeira, auteur de cinq pénalités sur six tentatives, pour l'emporter face à une vaillante équipe de Montauban au terme d'un match qui n'a pas fait lever les foules.

Faut-il plutôt retenir le résultat que la manière ? "C'était le premier match d'un nouveau bloc" coupe Jean-Baptiste Péjoine, "pour ce qui est de la manière, il faut dire qu'il y avait une très belle équipe en face. Il faut arrêter de dire la manière, la manière. Les matchs de Pro D2 sont tous très compliqués, il va falloir que tout le monde commence à en prendre conscience.On a respecté cette équipe. On a pris les points quand ils se présentaient. _On a réussi à marquer sur nos temps forts, malheureusement sans passer la ligne_. On a eu deux occasions qu'on ne met pas au fond en première période par manque de précision. Après, on a été cohérent dans ce qu'on a proposé."

"On a fait le nécessaire"

Titularisé pour la première fois de la saison, le jeune ouvreur Enzo Hervé n'a pas déçu. Propre dans ses interventions, il s'est aussi offert plusieurs chevauchées dans la défense adverse. "C'est une victoire importante" lance-t-il, "surtout sans leur laisser de point. De l'extérieur, ce n'était pas  un très beau match mais on a fait le nécessaire."

Le coup de gueule de Said Hirèche...

A l'issue de la rencontre, le capitaine du CAB, Saïd Hirèche, est lui aussi venu commenter ce résultat. Il s'est aussi fendu d'un coup de gueule car plusieurs joueurs Brivistes ont été insultés par des membres du public. "Quand on est insulté,ça fait mal. Un joueur insulté, c'est toute l'équipe qui est insultée. Nous comprenons que les gens payent leurs billets, que ça demande des sacrifices. Mais il faut montrer du respect, à mon sens. Certains spectateurs ont du entendre ma réaction sur le terrain, c'est sorti tout seul. Mais je ne pense pas qu'il faille manquer de respect. Derrière les joueurs, il y a des hommes, il y a des humains et des familles dans les tribunes. Même si c'est une partie minime des supporters, ça fait mal au coeur. Je suis content que nos fans soient avec nous, mais ceux qui viennent pour nous insulter devraient rester chez eux pour le faire devant leur télé."

... et la "revanche" d'Amédée Domenech

D'autres propos forts, ce jeudi soir, ont été prononcés par Amédée Domenech. Le capitaine de Montauban, formé à Brive, porte les mêmes prénom et nom que son grand-père, le "Duc", qui a laissé une trace indélébile dans l'histoire du CAB. Interrogé sur l'émotion de jouer à nouveau sur la pelouse du Stadium, il a fait valoir des sentiments mitigés. "Quand je suis parti d'ici, on m'a mis dans un petit sac et on m'a mis au fond d'une poubelle. Aujourd'hui, j'ai eu ma revanche. Je suis rentré dans le stade par une belle porte. Moi, je m'en fiche. Flo était plus ému (son frère, remplaçant entré en jeu et aussi formé à Brive puis Malemort). Ce qui compte pour moi, c'est que ma famille était là. J'ai une pensée pour ma mère. Elle a toujours fait en sorte de nous habiller pour venir jouer au rugby à Brive, et en fait elle est heureuse qu'on joue à Montauban avec Flo. Aujourd'hui, c'est pour elle qu'on est entré sur le terrain." Quid de l'ovation du Stadium à sa sortie du terrain ? "Oui, il n'y a pas que des gens idiots. J'en ai vu beaucoup insulter Said Hirèche, ça m'a fait peine. J'aime Brive, j'y ai passé 25 ans de ma vie et c'était super. Mais bon, _mon club c'est Montauban_. J'y ai tout gagné et je resterai à Montauban." On sent de la douleur ? "Non, du tout, j'ai passé de belles années.Je suis arrivé jusqu'en pro alors qu'on me disait que je n'avais pas le niveau. Après, j'ai pris un autre envol et j'ai rencontré Enzo Hervé au Bugue, il avait 12 ans. C'est un gamin pétri de talent, j'espère que Brive en fera une pépite. Parce qu'il y a beaucoup de pépites ici qui n'ont pas su prendre leur envol."