Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

RÉACTIONS | Top 14 - Bayonne : "Une grande fierté" après la victoire contre Toulouse

-
Par , France Bleu Pays Basque

Après la belle victoire de l'Aviron Bayonnais contre le Stade Toulousain (20-10), devant 16.606 spectateurs à Jean Dauger, les réactions de Yannick Bru, Romain Barthélémy, Ugo Boniface et Julien Tisseron. Bayonne continue ainsi sur sa lancée et enchaîne un deuxième succès de rang à domicile.

Yannick Bru, manager de l'Aviron : "C’est une fierté pour l’Aviron on est promu on avait pris 45 points là-bas, ça a été le début de nos soucis donc on avait à cœur de montrer qu’on valait mieux que ça [...] Ce que j’ai vécu avec Toulouse c’est terminé. Je suis ici et content pour et par le projet de Bayonne. Il fallait qu’on gagne ce match. On l’a fait. Toulouse était privé de certains de ses éléments, mais il y avait quand même des internationaux en face de nous, une équipe qui logiquement était meilleure qui plus est sous la pluie maintenant je suis quand même très fier pour les joueurs. C’est fort ce qu’ils ont fait sur le terrain."

Ugo Boniface, pilier : "Stressé à un moment ? Un peu, même si au fond de moi je savais que, lorsqu’on a marqué l’essai (à la 73e minute), on finirait par gagner au mental, jusqu’à la fin du match. On en a tellement perdu, que celui-là on ne pouvait pas le perdre. Chez eux on avait pris une déculotté et on avait à cœur de gagner ici. La bas on avait pris une branlée dans les règles et il nous fallait gagner ce soir pour le maintien."

Julien Tisseron, arrière : "On s'est fait peur au moment de l'essai toulousain. Ca a été compliqué, on s'est retrouvé sous les poteaux et on s'est dit qu'on ne pouvait pas lâcher maintenant, on avait fait trop d'efforts. Et derrière Jean Monribot (désigné homme du match) réussi à avoir cette pénalité qui nous fait énormément de bien. On a repris le score directement, comme depuis le début du match, on savait qu'il fallait qu'on soit en tête pour mieux gérer. Et après on a su mettre notre stratégie en place pour mieux les museler."

"On s'est fait peur mais on a su les museler..." - J.Tisseron

Romain Barthélémy, ouvreur : "C’était plus un jeu pour les avants qu’à la toulousaine, les conditions étaient compliquées. Mais je pense qu’on a mûri. Les matches contre Pau et Brive ici, à Dauger, ont été joués sous des conditions difficiles. Contre Toulouse, c’était certes moins dantesque mais le terrain était gras […] Le groupe a pris conscience de ça et a su gérer la rencontre."

"Ce soir ça ne s’est pas trop mal passé. Maintenant on sait qu’un buteur, ça va, ça vient. J’espère que ça ira bien plus souvent […] C’est une petite revanche quand même. J’avais des choses en travers de la gorge et je suis content que ça se soit passé correctement. Ce soir, je ne devais pas buter, même pas jouer 10. Ça fait trois semaines que je ne me suis pas entraîné à ce poste. Les aléas ont fait que je me retrouve avec ce rôle et l’expérience que je commence à avoir m’a permis de gérer cette entrée."

Yannick Bru : "Aujourd’hui on est content que le groupe ait fonctionné. Il y a des joueurs qui sont allés chercher le bonus à Montpellier, des joueurs qui ont fait la première mi-temps contre le Stade Français. Des joueurs qui sont allés arracher la victoire contre Toulouse. Ce ne sont pas les mêmes et c’est bien que le groupe réponde comme ça en plaçant l’intérêt collectif au-dessus des soucis individuels."

Romain Barthélémy : "Cette victoire fait du bien. On savait que les prochains matches – avec deux déplacements et la réception du Racing – seront difficiles. Le genre de match à la vie à la mort qu’il faut gagner si l’on veut rester en Top 14 […] Ce soir on a fait une partie du chemin, il en reste encore beaucoup donc il ne faut pas s’emballer, rester humbles, et continuer sur cet était d’esprit."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu