Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Rétro 2018 dans l'Hérault

Rétro 2018 dans l'Hérault : Montpellier perd la finale du Top 14 de rugby

samedi 5 janvier 2019 à 4:18 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault

Donnés grands favoris de la finale du Top 14 après avoir dominé toute la saison, les rugbymen de Montpellier se sont fait battre par Castres 29 à 13. Deuxième finale perdue pour le MHR après celle de 2011.

Les supporteurs du MHR ne comprennent pas ce qui vient de se passer
Les supporteurs du MHR ne comprennent pas ce qui vient de se passer © Maxppp -

Montpellier, France

Le Montpellier Hérault Rugby (MHR) commence sa saison 2017-2018 sur les chapeaux de roue. Dès la première journée, le MHR est leader du Top 14. Invaincu à domicile, il sera en tête du classement pendant 21 journées sur 26, et quand il n'est pas en tête, au pire, il est deuxième. Une place qui est en conformité avec son effectif cinq étoiles : les sud-africains, François Steyn, Ruan Pienaar, les frères Du Plessis, Jannie et Bismarck, et le All Black Aaron Cruden, tous champions du monde. 

Jusqu'en 1/2 finale, tout va bien

L'équipe entraînée par le Néo-Zélandais Vern Cotter fait figure de rouleau compresseur. Après avoir infligé une raclée au Racing 92, 41-3 lors de la 20e journée, le capitaine Louis Picamoles apparaît confiant : "Le but c'est de continuer la marche en avant jusqu'aux phases finales et y accéder avec notre jeu de plus en plus en place."

Dispensé de barrage, le MHR a trois semaines pour préparer sa 1/2 finale contre Lyon. Alexandre Dumoulin veut garder la tête froide : "On sait qu'on peut finir 1ers du championnat et se faire tordre et rentrer à la maison comme La Rochelle l'an dernier. C'est quelque chose qu'on veut pas vivre." Cette 1/2 finale est gagnée haut la main : 40 à 14. 

Montpellier, favori de la finale

La finale se jouera au stade de France, le samedi 2 juin contre Castres. Fulgence Ouedraogo savoure : "C'est le genre de matches que tout rugbyman rêve de jouer, c'est mythique le Bouclier de Brennus donc la chance de jouer pour pouvoir remporter ce titre-là, c'est extraordinaire."

Le matin de la finale, les supporteurs s'échauffent à la gare de Montpellier. "On va gagner, c'est normal. On leur a mis 40 pions à la maison, on les a battus chez eux alors ils doivent stresser, ils doivent avoir la cagagne" ne peut s'empêcher de chambrer l'un d'eux. Son voisin se prend à rêver : "Au moins 20 points d'écart."

On a bafoué notre rugby"- Benjamin Fall, joueur du MHR

Catastrophe ! Le MHR, méconnaissable, perd sa deuxième finale après celle de 2011. Castres s'impose 29-13. Une supportrice n'en revient pas : "C'est incompréhensible après la saison qu'ils ont fait de faire un match pareil. Le jour d'une finale, au stade de France, avec autant de supporters qui se sont déplacés pour les voir...." L'arrière et ailier du MHR Benjamin Fall se dit triste et frustré, "on a bafoué notre rugby." L'entraineur Vern Cotter, marqué lui aussi, pense déjà à des jours meilleurs, "on va revenir. On va travailler comme il faut pour l'année prochaine et puis on va montrer qu'on a appris des choses."