Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Robert Ménard : "Je ne veux pas que le club de Béziers soit la risée du monde du rugby"

-
Par , France Bleu Hérault

Au lendemain d'un coup de théâtre dans les négociations autour du rachat de l'ASBH, le maire Robert Ménard a tenu à mettre les points sur les "i" et à rappeler chacun des acteurs à la raison.

Robert Ménard s'est beaucoup impliqué pour faire aboutir un projet viable pour le club de Béziers
Robert Ménard s'est beaucoup impliqué pour faire aboutir un projet viable pour le club de Béziers © AFP - Pascal Guyot

Le maire de Béziers réagit au lendemain du retournement de situation, au sein du club de rugby de Béziers, en Pro D2. En effet, alors que des investisseurs émiratis, appuyés par l'ancien international Christophe Dominici, discutaient depuis des semaines pour racheter le club, qui fait face à de grosses difficultés financières, l'ASBH a annoncé contre toute attente avoir validé un contre projet tout juste sorti du chapeau : celui de Louis-Pierre Angelotti, actionnaire historique du club, et de René Bouscatel, ancien patron du Stade Toulousain, nommé dans la foulée président de l'écurie biterroise. 

Cette solution ne satisfait qu'à moitié le premier magistrat de la ville. 

Robert Ménard : "Une vraie maladresse"

Robert Ménard regrette que le club et les émiratis ne soient jamais parvenus à se parler sereinement et à s'entendre. Il estime que les uns ont fait preuve de maladresses, et déplore que les autres ont accueilli le projet de rachat avec beaucoup de réticences. À l'arrivée, il souhaite désormais que soient apporté un projet sportif et des garanties financières, par Louis-Pierre Angelotti et René Bouscatel, insistant sur le fait que la mairie ne mettra pas la main à la poche. Il veut également que les tensions s'apaisent au sein du club et veut ramener chacune des parties autour d'une même table. 

Explications - Bertrand Queneutte, avec Robert Ménard

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu