Rugby

Romain Millo-Chluski (USAP) : "On a posé une première pierre, notamment en mêlée"

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon vendredi 26 août 2016 à 1:04

Romain Millo-Chluski dans son nouveau maillot sang-et-or
Romain Millo-Chluski dans son nouveau maillot sang-et-or © Radio France - Cyrille Manière

Romain Millo-Chluski a fait son premier match jeudi soir avec Perpignan à Aimé-Giral. La victoire de l'USAP contre Mont-de-Marsan (19-16) a été compliquée, mais laisse entrevoir de bonnes choses. La mêlée reste le gros point positif de la soirée.

France Bleu Roussillon : L'USAP sort victorieuse d'un match âpre, quel est votre sentiment ?

Romain Millo-Chluski : Forcément çà a été compliqué. On a douté, mais la force de ce groupe depuis deux mois est de ne rien lâcher. On a travaillé très dur en début de saison et ça paye sur des matchs au couteau comme ça. Tout n'a pas été parfait mais je suis très heureux de bien commencer ce championnat avec les quatre points.

Romain Millo-CHluski : "Heureux de bien commencer"

"La force de cette équipe c'est le collectif."

FBR : Le public semble satisfait au moins de l'état d'esprit et de l'envie qu'a mis l'USAP dans ce match ?

RMC : Le public nous pardonnera beaucoup de choses et notamment les imperfections, mais ce qu'il veut c'est qu'on ne lâche rien. Même quand Mont-de-Marsan est repassé devant au score, on n'a pas lâché. La force de cette équipe c'est le collectif avant toute chose, alors encore une fois on va travailler et se perfectionner mais il y a vraiment de bonnes choses et il faut conserver ça pour les matchs futurs.

Romain Millo-Chluski : "La force de cette équipe est le collectif"

FBR : La mêlée de l'USAP a été très performante, quel est votre sentiment sur la conquête en général sur ce match ?

RMC : Oui on va dire que la mêlée a été un point positif hormis celle à cinq mètres de leur ligne où on aurait dû enfoncer le clou. On prend aussi un essai après une mêlée, mais on ne sait pas trop comment sort le ballon. La touche malheureusement a été déficiente et il faudra corriger le tir pour les prochaines sorties pour avoir une assise solide. Sur la mêlée, on a posé la première pierre. On récupère mieux et on travaille mieux sur des victoires. On sait que le championnat sera très long mais on veut donner une bonne image en montrant qu'on est une équipe qui ne lâchera rien.

"C'est pour ça qu'on fait du rugby, pour vivre des émotions. Ça fait un bien fou."

FBR : Quel sentiment personnel sur votre première sous ce nouveau maillot et ce nouveau stade ?

RMC : C'est toujours un peu particulier et surtout sur match à 20h45, je peux vous dire que la journée a été très longue, mais on a passé cette journée ensemble. C'est pour ça qu'on fait du rugby, pour vivre des émotions comme ça. Ça fait un bien fou. Pourvu que ça dure.

Partager sur :