Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby : les rêves de Pro D2 s'envolent pour Albi

-
Par , France Bleu Occitanie

Albi privé de montée en Pro D2 ? Le président de la FFR Bernard Laporte l'aurait fait savoir au club tarnais ce lundi soir.

Arnaud Méla, coach d'Albi.
Arnaud Méla, coach d'Albi. © Maxppp - PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

Selon Le Figaro, le président de la Fédération Française de Rugby a renoncé aux montées de deux clubs de Fédérale 1 en Pro D2. Albi, qui était passé tout près l'an dernier, reste une nouvelle fois sur le carreau. Dans la journée, les clubs de Pro D2 s'étaient réunis et mis d'accord pour dire non à ces montées. Bernard Laporte aurait donc cédé.

La décision sera entérinée ce mercredi en comité directeur.

Un coup dur pour le Sporting 

Comme Massy, Albi avait les faveurs de Bernard Laporte pour faire une Pro D2 à 18 et donc intégrer ces deux clubs à l'échelon supérieur. Les clubs professionnels étaient complètement contre. Terrible désillusion pour Albi qui cherche à retrouver le monde professionnel depuis trois ans. 

Avec sa structure professionnelle en Fédérale 1, Albi va devoir faire attention à ses finances. Arnaud Méla, le coach, est lui encore sous contrat pour une saison. 

Les clubs de Pro D2 veulent rester à 16

Un peu plus tôt dans la journée, les clubs professionnels ont écrit un courrier pour dire leur désapprobation à un championnat à 18 : _"_A l'unanimité, les seize clubs se prononcent sans ambiguïté sur le maintien du modèle sportif et économique qui a permis à la Pro D2 d'être reconnue comme un championnat attractif. Les clubs professionnels sont aujourd'hui confrontés, comme l'ensemble de leurs partenaires et supporters, à une crise sans précédent ; le maintien du format actuel doit être une évidence dans ce contexte", ont-il fait savoir à l'issue de la réunion autour de Paul Goze, président de la LNR.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess