Rugby

Rugby, après l'enjeu , le plaisir

Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne mardi 29 novembre 2016 à 15:25

Le rugby pour le jeu. La reconversion réussie de joueurs qui ont connu le haut niveau mais qui par amour pour leur sport acceptent de continuer à jouer dans des clubs modestes.

C’était assez rare il y a peu encore, cela se voit de plus en plus désormais.A l’inverse du rugby mercantile, phagocyté par les multinationales, par le rugby spectacle, les présidents mégalomaniaques, les agents cupides et les mercenaires, il est ailleurs en ovalie des valeurs qui perdurent. Et des joueurs qui, au terme d’une carrière de haut niveau, pour l’amour du jeu, vont encore tâter le cuir dans les divisions inférieures du rugby d’en bas. Sébastien Fauqué, ancien ouvreur et maître à jouer de Pau, Castres, Dax, Montauban, Toulon, Bayonne et La Rochelle, ex - meilleur buteur et réalisateur de Pro D 2 joue en Fédérale Une à Anglet. L’arrière Maxime Le Bourhis, après avoir fait les belles heures de La Rochelle, Oyonnax et Albi joue à Cognac. Le 2è ligne sud-africain Jeandré Mynhart, 35 ans, après les Natal Sharks, monument patrimonial du XV springbok, et le Stade Montois, évolue à St Médard- en- Jalles. Vassili Bost, 2è ligne qui a joué la H Cup, la grande coupe d'Europe, avec Montpellier puis le Challenge Européen et en Top 14 avec Mont- de- Marsan, est depuis cet été en Fédérale 2 avec Aire sur l’Adour. Idem pour Mickaël Bert. Le grand 2è ligne, qui aura 37 ans le 4 janvier, après 9 saisons à Montpellier, vainqueur avec le club héraultais de la petite coupe d’Europe en 2004, et 8 ans de mieux à Dax, chausse toujours les crampons tous les dimanche à Hagetmau, autre club de Fédérale 2, où il a rejoint cet été son ancien coéquipier de l' USD, le maousse costaud pilier international écossais Craig Smtih.Mickaël Bert. La passion d’abord !

Mickaël Bert, deuxième ligne d'Hagetmau

Mickaël Bert qui sera vendredi soir l’invité des » Têtes à packs » le rendez-vous du rugby sur France Bleu Gascogne.

Partager sur :