Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Rugby - ASBH : Louis-Pierre Angelotti jette l'éponge, Christophe Dominici et les émiratis relancés

-
Par , France Bleu Hérault

Nouveau rebondissement dans le feuilleton du changement de présidence au sein du club de rugby de Béziers (ASBH). Le contre-projet de reprise du club proposé par le partenaire principal et l'ancien président de Toulouse devrait finalement être enterré.

Christophe Dominici va-t-il finir par remporter son bras de fer ?
Christophe Dominici va-t-il finir par remporter son bras de fer ? © Maxppp - Romain Berchet

Alors qu'ils avaient rejeté l'offre de rachat des émiratis, mardi dernier, pour favoriser un projet de reprise du club par le partenaire principal et l'ancien président de Toulouse René Bouscatel, les actuels patrons ont appris hier que Louis-Pierre Angelotti, partenaire depuis plus de 20 ans, décidait finalement de jeter l'éponge. 

"Face aux insultes et menaces" et alors que le club est fracturé, ce dernier se retire du projet. La tension est donc maximale à Béziers, et ce coup de théâtre relance Christophe Dominici et les émiratis, qui sont appuyés par une partie du club, des supporters et des anciens joueurs. 

Co-président de l'ASBH, Cédric Bistué doit d'ailleurs rencontrer Christophe Dominici ce samedi, à Paris, pour rediscuter d'une reprise du club aux onze titres de champion de France. Rappelons que le maire de Béziers, Robert Ménard, très impliqué dans les discussions, avait regretté mercredi l'attitude de chacune des parties et le climat au sein du club de Pro D2. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu