Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby - Barbarians français : la passe de trois face au Tonga ?

vendredi 9 novembre 2018 à 10:25 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Après y avoir battu l'Australie B en 2016 puis les Maoris All Black l'an dernier, les Barbarians français retrouvent ce samedi (16h) le stade Chaban-Delmas face à un adversaire qui sera dans la poule du XV de France lors de la coupe du monde. Peut-être l'occasion de lui faire passer un message.

En novembre 2016, Félix Lambey et les Barbarians français avaient dominé l'Australie B à Bordeaux.
En novembre 2016, Félix Lambey et les Barbarians français avaient dominé l'Australie B à Bordeaux. © Maxppp - MaxPPP

Bordeaux, France

Ils n'ont pas changé la recette. Celle qui consiste depuis trois ans à se retrouver sur le Bassin d'Arcachon, à alterner moments de convivialité et entraînements pour créer en cinq jours une équipe et un état d'esprit capable de soulever des montagnes. 

"Je crois qu'il n'y a pas de secret, nuance leur manageur Thomas Lombard. A partir du moment où les joueurs prennent du plaisir, où il y a une dimension affective qui est palpable, on arrive à faire de grandes choses. Le rugby, ce n'est pas simplement une affaire de théorie, c'est d'abord une affaire de conviction. On est invaincus à Bordeaux et on espère que la recette va continuer de fonctionner."

Denis Charvet, directeur sportif de ce club à part, ce "club sur invitation" où il faut "amener ses chaussettes", "le Tonga est au dessus des Fidji ou des Samoa". Ce qui ne l'empêche pas de viser une troisième victoire en terre girondine. "On est prévenus mais on est chez nous, on est à Chaban, on a de bons joueurs qui sont dans l'antichambre de l'équipe de France. On ne se met pas la pression mais on est conscient que ça va être un vrai match international."

D'abord un match international à gagner

Un match que les Barbarians, bombardés depuis l'an dernier réserve officielle du XV de France, ont préparé sans de nombreux joueurs (Danty, Bézy, Lesgourgues, Lambey, Verhaeghe, Setiano, Ramos, Bourgarit) prévus au départ mais qui ont ensuite été appelés par Jacques Brunel pour pallier des défections ou qui ont été blessés avec leur club lors de la dernière journée de Top 14. 

Les entraîneurs toulousains Ugo Mola et William Servat ont donc dû composer pour donner la réplique à la douzième nation mondiale, un adversaire que le XV de France croisera le 6 octobre pour son troisième match du Mondial.

"Il y a bien sûr la volonté de sélectionner des potentiels qui peut-être seront présents en 2019 ou 2023, reconnaît Ugo Mola. Les consignes sont assez simples. On va jouer un match international face à une des meilleures équipes du Pacifique. Bien évidemment que la victoire est importante dans un rugby français qui en cherche quelques unes."

Le Foyen Ugo Mola est de retour sur ses terres girondines. - Maxppp
Le Foyen Ugo Mola est de retour sur ses terres girondines. © Maxppp - MaxPPP

Ugo Mola : "La victoire est importante dans un rugby français qui en chercher quelques unes"

Le temps s'annonce pluvieux, les tribunes sans doute moins garnies qu'en 2016 et 2017. Mais si la magie opère une nouvelle fois, alors les Barbarians auront gagné leur pari.