Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby : le Tonga trop fort pour les Barbarians (38-49)

samedi 10 novembre 2018 à 17:47 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Dominés à l'impact et dans la densité physique, les Barbarians français, malgré une magnifique seconde période, se sont logiquement inclinés ce samedi à Bordeaux et ne réalisent donc pas la passe de trois à Chaban-Delmas.

Antoine Guillamon et les Barbarians n'ont rien pu faire face à la puissance tongienne.
Antoine Guillamon et les Barbarians n'ont rien pu faire face à la puissance tongienne. © Radio France - Justine Hamon

Bordeaux, France

A une semaine du choc qui l'attend à Cardiff face au Pays de Gallles, le Tonga, malgré un gros coup de mou dans les vingt dernières minutes, a fait  parler sa puissance sur la pelouse girondine. Et au vu de la densité physique proposé par la douzième nation mondiale, le XV de France fera bien de s'en méfier quand il croisera sa route le 6 octobre à Kumamoto en coupe du monde.

Le film du match

Dans un stade Chaban-Delmas à moitié vide, le Tonga fait rapidement parler sa puissance. Plusieurs séries de percussions dans l'axe amènent trois essais en une demi-heure. D'abord par le pilier du Stade Français Fisi'Ihoi (0-7, 4ème) puis par le demi de mêlée Takalua (0-14, 15ème). Enfin par le numéro 8 Vailanu (0-21, 27ème). 

En filou, la Palois Daubagna va aplatir sous les perches. - Radio France
En filou, la Palois Daubagna va aplatir sous les perches. © Radio France - Justine Hamon

La réaction des Barbarians français arrive cinq minutes plus tard. Daubagna joue rapidement une pénalité à la main pour les premier essai des Ba-Baas (7-21, 35ème). Mais à la sirène, sur un lancement au large, le Grenoblois Taufa transperce la défense pour creuser à nouveau l'écart (7-28, 40ème).

Au retour des vestiaires, Rebbadj écope d'un carton jaune, les Barbarians se retrouvent à quatorze et, en solo, Takalua s'offre un doublé (7-35, 48ème). Dans la foulée, les Français relancent de loin pour un superbe mouvement conclu par Ntamack (14-35, 52ème). Peut-être vexés, les Tongiens rajoutent deux essais par Fosita (14-42, 55ème) et l'ancien joueur de l'UBB, Lilo (14-49, 59ème). Mais Barassi fait parler sa vitesse pour marquer en bout de ligne (21-49, 61ème) le dixième essai du match. Avant que Laveau (26-49, 66ème), Reilhac (31-49, 68ème) et Laporte clôturent ce festival offensif en faveur des Barbarians malheureusement partis de trop loin (38-49, 77ème).

Le chiffre : 12542

C'est la déception du jour. Autant les venues de l'Australie en 2016 et des Maori All Black l'an dernier avaient drainé 30 000 spectateurs, autant celle des Tongiens, n'a pas suscité l'enthousiasme.  Faire disputer cette rencontre un samedi, jour de compétition pour le rugby amateur et le rugby de jeunes, n'était sans doute pas l'idée du siècle. La météo pluvieuse du matin et le France - Afrique du Sud programmé dans la soirée ont sans doute fait le reste. Dommage. Les Barbarians et ce match à treize essais méritaient certainement autre chose.

Faute d'affluence suffisante, une moitié du stade avait été fermée. - Radio France
Faute d'affluence suffisante, une moitié du stade avait été fermée. © Radio France - Justine Hamon

Les réactions

Ugo Mola : "On a passé 25 minutes à les regarder un peu"

Thibault Daubagna : "On a montré de jolies valeurs mais le Tonga c'est un cran au dessus"

Loïc Godener : "Ça fait plaisir de prendre du plaisir sur le terrain"