Rugby DOSSIER : FCG, la saison 2016-2017

Top 14 : Bernard Jackman, entraîneur du FCG : "Rester calme et continuer le projet"

Par Antonin Kermen, France Bleu Isère mercredi 21 décembre 2016 à 6:00

Bernard Jackman, l'entraineur du FCG
Bernard Jackman, l'entraineur du FCG © AFP - Jean-Pierre CLATOT

La semaine dernière, le nouveau président du FCG, Éric Pilaud? a renouvelé publiquement et à plusieurs reprises sa confiance en Bernard Jackman. L’entraîneur irlandais fait le point avant le dernier match des Rouge et Bleu en 2016. Ce sera jeudi (20h45) au Stade des Alpes contre Toulouse.

Malgré votre dernière place vous êtes toujours soutenu par votre président, et les supporters semblent toujours derrière les joueurs, quelque part c’est une chance ?

" Oui ,c’est vraiment rassurant. Les autres années ont a vu les clubs en difficultés se détruire eux même, or ici il y a beaucoup de stabilité. C’est grâce à nos joueurs qui font de bonnes performances sur le terrain, les supporters voient que l’on se bat et les dirigeants voient la même chose. On a la chance de travailler dans un environnement assez stable, et pour s’en sortir il est important de rester calme et continuer le projet."

« Confiance en ce groupe, confiance en ce club »

Depuis le début de la saison, avez-vous craint pour votre poste ?

"A chaque fois qu’on a perdu ! Mais je n’ai pas peur d’être viré, c’est la peur de ne pas aller au bout du projet. J’ai encore confiance en ce groupe, j’ai encore confiance en ce club. On peut faire quelque chose d’intéressant ici, alors chaque matin je viens en voulant faire une bonne journée de travail, je ne suis pas trop stressé par le fait de savoir si je reste ou pas."

Depuis peu votre nom revient comme futur entraîneur de la province du Connatch en Irlande qu’en est-il ?

"Dès que je suis arrivé en France j’ai trouvé que c’était le meilleur pays pour les rumeurs, et les histoires dans les journaux ! Le poste du Connatch est vacant, j’ai joué pour ce club, et il y a peu d’entraîneur irlandais disponible. Mais moi je ne suis pas disponible donc je ne sais pas pourquoi je suis devenu le favori ! Je peux dire très honnêtement qu’il n’y a aucun contact avec eux. Et si le Connatch m’appelle je leur dirai que j’ai un boulot à faire ici."

Même en cas de descente, vous avez un projet pour le FCG ?

"Oui. Je parle beaucoup en ce moment avec Éric [Pilaud, le président du FCG]. On construit deux projets. Le projet idéal c’est le Top 14 et on va se battre pour ça. Mais si on y arrive pas il faut que le club bâtisse un beau projet pour la Pro D2, pour remonter tout de suite et continuer à bâtir le club."