Rugby

Rugby - Challenge Cup : l'UBB doit éviter le dérapage face à Enisei

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde jeudi 12 octobre 2017 à 17:00

Le trio Chalmers-Dubié-Lesgourgues sera chargé d'encadrer la jeunesse girondien.
Le trio Chalmers-Dubié-Lesgourgues sera chargé d'encadrer la jeunesse girondien. © Radio France - Justine Hamon

Avec un effectif rajeuni, une équipe chamboulée et après un voyage éprouvant, l'Union Bordeaux-Bègles va devoir prendre au sérieux le match qui l'attend ce vendredi (10h) en Sibérie face aux Russes. Sous peine d'hypothéquer déjà ses chances de qualification.

Sur le papier, le club d'Enisei-STM n'a rien d'un foudre de guerre. Malgré la présence dans ses rangs de Géorgiens et d'une partie de l'équipe nationale de Russie, il reste un "petit" sur l'échiquier du rugby européen.

L'un des deux clubs de Krasnoyarsk (avec Krasny Yar qui jouera samedi face au Stade Français) dispute la Challenge Cup pour la troisième fois. Il n'a jamais vu de printemps européen mais a tout de même remporté quatre de ses six rencontres à domicile, battant tour à tour Brive (10-7), Newcastle (24-7), Worcester (19-12) et Newport (38-18).

Brive a payé pour savoir

Habitué à délocaliser ses rencontres à Sotchi ou Moscou, Enisei jouera cette fois sur sa pelouse du Krasny Yar Stadium là où elle s'était inclinée en 2015-16 face aux Irlandais du Connacht (14-31).

Battu (10-7) par Enisei en 2015-16, Brive l'avait largement emporté en Russie (43-8) la saison dernière. - Maxppp
Battu (10-7) par Enisei en 2015-16, Brive l'avait largement emporté en Russie (43-8) la saison dernière. © Maxppp - Maxppp

S'il ne devrait pas y avoir photo en termes de vitesse et de qualité technique, l'Union Bordeaux-Bègles devra quand même se rappeler que le rugby est d'abord un sport de combat et que les Russes ont des arguments dans ce domaine.

Des athlètes dans le cinq de devant

Le deuxième ligne international Julien Ledevedec, ancien de la maison bordelaise et qui a affronté Enisei avec Brive la saison dernière, ne s'inquiète pas pour ses anciens coéquipiers mais les met toutefois en garde. "C'est une équipe très impressionnante physiquement avec des joueurs un peu hors-normes, notamment dans leur cinq de devant. Des athlètes qui pour certains ont des lacunes au niveau du rugby. Ils jouent cette compétition à fond, ça peut ressembler à un traquenard, on peut être surpris. L''UBB devra se mettre en face. Après, si elle joue le rugby qu'elle a l'habitude de jouer, ça ne devrait pas poser de problèmes."

Julien Ledevedec, l'ancien joueur de l'UBB s'est frotté aux Russes la saison passée. - Radio France
Julien Ledevedec, l'ancien joueur de l'UBB s'est frotté aux Russes la saison passée. © Radio France - Justine Hamon

Julien Ledevedec : "Ça peut ressembler à un traquenard"

"C'est une équipe très solide avec beaucoup de combat et d'agressivité, poursuit le jeune ouvreur Matthieu Jalibert qui a découvert Enisei en vidéo. Ils vont venir nous chercher, nous marquer au fer rouge entre guillemets. On est prêt à ça et on va s'adapter pour les contrer."

Le jeune Matthieu Jalibert retrouve son poste de prédilection, celui d'ouvreur. - Radio France
Le jeune Matthieu Jalibert retrouve son poste de prédilection, celui d'ouvreur. © Radio France - Justine Hamon

Matthieu Jalibert : "Prêts à subir beaucoup de combat"

Le numéro dix sera l'un des nombreux jeunes en charge de ramener en Gironde les points de la victoire. A ses côtés, Thierry Paiva, Alexandre Roumat, Iban Etcheverry et Pablo Uberti connaîtront leur première titularisation avec les pros.