Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby Challenge Cup : un an après, l'ASM retrouve les Saracens... à Timisoara

vendredi 7 décembre 2018 à 15:29 Par Jean-Pierre Morel, France Bleu Pays d'Auvergne

Un an, presque jour pour jour, après un exploit retentissant à Londres en Champions Cup, les Clermontois vont retrouver les Saracens. Mais cette fois, ce seront les Roumains de Timisoara au stade Dan-Paltinisanu en Challenge Cup. Une première pour le club et les supporters présents sur place.

Première en Roumanie pour l'ASM
Première en Roumanie pour l'ASM © Maxppp - Thierry Larret

Clermont, Auvergne-Rhône-Alpes, France

La neige. Le report du match. Un stade désert un lundi soir. Et une victoire retentissante. C'était le 11 décembre dernier, dans la banlieue de Londres. "C’est le même week-end". Jean-Pierre Jannot n’a pas oublié le périple en Angleterre. 

L'ASM poussée par 400 supporters

Le président des Arvernes de Lutèce, les supporters parisiens de l’ASM, a remis ça. Et via Munich, ils seront près de 65 à rejoindre ceux qui ont directement voyagé depuis Clermont-Ferrand. Au total, près de 400 personnes parées de jaune et bleu vont pousser derrière l’équipe ce samedi.

"Je ne connais pas la Roumanie, j’ai fait la Pologne avec les moins de 20 ans mais ce sera une découverte",  reconnaît le talonneur Yohan Beherregaray.  

Un autre monde en ce qui concerne le rugby. Car si les Roumains émergeaient il y a quelques années au plus haut niveau en France, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Alors si les Clermontois vont affronter à nouveau les Saracens ce week-end, ce ne seront pas les vrais, ceux de Londres, mais bien les modestes joueurs de Timisoara. 

Les Géorgiens ont remplacé les Roumains…

"Moi j’ai connu Marius Tincu et Ovidiu Tonita et c’étaient des solides", se souvient Franck Azéma. L’entraîneur de l’ASM rappelle aussi que "lors du match aller, on avait quand même bataillé, athlétiquement ils avaient rivalisé". Mais l’écart est trop important pour douter du résultat de la rencontre ce samedi. 

On ne peut pas lutter avec les meilleurs du Top 14 - Vassili Rus, capitaine de Timisoara

"J’espère qu’il y aura du monde dans les tribunes" espère Vassili Rus, le troisième ligne roumain, "car sauf pour le foot, il y a peu de supporters", regrette le capitaine de l’équipe, lucide par ailleurs : "On ne peut pas lutter avec les meilleurs du Top 14, l’écart est vraiment trop important avec le championnat roumain". Sauf si Dracula s’en mêle et quitte son château non loin de Timisoara pour venir au stade. "On préfère aller en Angleterre, en Irlande, mais on ne peut s'en prendre qu'à nous...", ajoute Yohan Beherregaray, le talonneur de l'ASM. Evidemment, c'est une première pour le club auvergnat. "Et j'espère que ce sera la dernière", conclut Jérôme, fidèle supporter.

Le monstre à 16 pattes au pied des Carpates

Le match Timisoara-ASM est à vivre en intégralité et en exclusivité sur France Bleu Pays d'Auvergne à partir de 13h15 ce samedi depuis le stade Dan-Paltinisanu.