Rugby

Rugby - Championnat de France espoirs : l'UBB armée pour défendre son bouclier

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde vendredi 23 septembre 2016 à 4:00

Les espoirs avaient battu Clermont en finale du dernier championnat de France.
Les espoirs avaient battu Clermont en finale du dernier championnat de France. © Radio France - Arnaud Carré

L'Union Bordeaux-Bègles débute ce dimanche (14h) à Oyonnax la défense de son titre. Avec l'ossature des champions de France, une nouvelle génération prometteuse et l'envie de mettre encore en lumière son travail de formation.

L'aventure humaine a été belle, elle s'est achevée en apothéose le 22 mai dernier mais la page a été vite tournée. Les champions de France n'ont aucune garantie à l'heure de repartir en combat ce weekend sur la pelouse du promu Oyonnax. L'exemple à ne pas suivre, c'est celui du Racing 92, titré en 2015 et relégué un an plus tard.

"On va être attendu partout, avertit le directeur du centre de formation David Ortiz, parce qu'on va être l'équipe à battre. Est-ce qu'on aura les reins solides ? Le temps le dira. C'est une pression supplémentaire. A nous de tenir notre rang."

L'UBB attaque l'exercice en ayant conservé la moitié de son effectif. Elle a perdu quelques valeurs sûres à l'intersaison. Marco Tauleigne vit au quotidien avec le groupe pro, Lucas Blanc a pris la direction d'Albi, et trois joueurs (Jean-Blaise Lespinasse, Thierry Paiva et Paulin Riva) ont été prêtés en Pro D2 pour s'aguerrir.

L'UBB a puisé dans son vivier

Le staff va tout de même pouvoir s'appuyer sur les cadres qui ont permis de ramener le bouclier en Gironde. Les talonneurs Gauthier Brute de Rémur et Ronan Chambord, le pilier droit Xerom Civil, le deuxième ligne Cyril Cazeaux, la charnière Gauthier Doubrère/Ben Chalmers, l'ailier Eroni Tuwai ou encore l'arrière Alexandre Pilati.

Arrivé de Tarbes, Geoffrey Cros a déjà vécu son baptême du feu en Top 14 - Radio France
Arrivé de Tarbes, Geoffrey Cros a déjà vécu son baptême du feu en Top 14 © Radio France - Olivier Uguen

Pour les accompagner, le directeur du centre de formation a d'abord puisé dans le réservoir interne. Logique, car le groupe des "Crabos" (moins de 18 ans) a brillé en atteignant lui aussi la finale, seulement battu par Toulon. Ils sont au total onze à intégrer l'effectif des espoirs avec quelques joueurs à suivre comme le talonneur Maxime Lamothe ou le demi de mêlée Jules Gimbert, tous deux internationaux dans la catégorie des moins de 20 ans.

Jone Waqaliva, ça déménage !

Les arrivées "extérieures" sont au nombre de neuf. Le deuxième ligne de Montpellier Tristan Labouteley, qui a participé à la préparation d'avant saison avec les pros, l'arrière de Tarbes Geoffrey Cros, qui a déjà joué en Top 14 avec l'UBB à Toulouse ou encore l'ailier de Bayonne Iban Etcheverri devraient faire parler d'eux.

Lui aussi peut être considéré comme une recrue. Jone Waqaliva est arrivé il y un an mais a vécu une saison blanche, ayant dû se faire opérer d'un genou. L'ailier fidjien, repositionné au centre, a marqué les esprits lors des matches de préparation. Le petit frère du Toulousain Semi Kunatani, champion olympique à VII à Rio, a tout pour devenir le facteur X de l'attaque girondine.

Le directeur du centre de formation de l'UBB David Ortiz - Radio France
Le directeur du centre de formation de l'UBB David Ortiz © Radio France - Arnaud Carré

David Ortiz : "Un joueur à très très fort potentiel"

Seul absent pour cette reprise, le pilier camerounais Jules Christian Nkamgang, toujours au pays en raison d'un problème de visa. Il est attendu en Gironde courant octobre.

►Les deux premiers se qualifient directement en demi-finale, les quatre suivants disputent les barrages. A noter que la poule Elite sera ramenée de quatorze à dix clubs la saison prochaine. A priori, les quatre équipes reléguées le seront sur la base de leurs résultats "lissés" sur les trois dernières saisons.