Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby - Champions Cup : "Le défi est énorme" pour Raphaël Ibanez

mardi 10 novembre 2015 à 17:56 Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde

A quelques jours du premier match de l'histoire de l'UBB en Champions Cup contre Clermont (dimanche, 14h), le manager de l'UBB se confie. Entretien.

Raphaël Ibanez, le manager de l'UBB
Raphaël Ibanez, le manager de l'UBB - Yves Maugue

France Bleu Gironde : comment abordez-vous cette Coupe d'Europe ? 

Raphaël Ibanez : l'ambition, elle va être sans doute définie à l'issue du premier match puisque qu'on a le privilège et l'honneur d'accueillir le dernier finaliste de la compétition. Il n'y a pas de meilleure évaluation pour se lancer dans cette Champions Cup. Je crois que cette année, c'est surtout la récompense des joueurs de l'UBB qui sont allés chercher cette qualification au fin fond de l'Angleterre. 

Et j'imagine que tous ont envie de se lancer dans cette compétition avec beaucoup d'appétit et d'enthousiasme. 

Commencer par Clermont, c'est très excitant ...

Le défi est énorme. On aura face à nous une équipe extrêmement expérimentée alors qu'il faut le reconnaître, de notre côté, on est au stade de la découverte. Maintenant, il faut que l'on soit capable de faire de chaque match un véritable événement parce que c'est ça aussi la Champions Cup. Chaque match est un événement. 

Il n'y a pas de temps pour les interrogations et les approximations, il faut être très vite en action et c'est ce qu'il fait la particularité de cette compétition. 

Quel regard portez-vous sur cette Coupe d'Europe ? 

C'est le niveau intermédiaire entre le Top 14 et les joutes internationales parce que les joueurs sont confrontés à de nouvelles cultures rugby. On sort du cadre habituel du championnat. Les joueurs doivent aussi faire avec un arbitrage proche du niveau international avec un jeu beaucoup plus rapide. Tout ça, fait qu'il y a une vraie excitation et un intérêt fort pour cette Champions Cup.

Elle ne se fait donc pas au détriment des équipes nationales ? 

Non, je pense qu'elle est plutôt un complément à la progression des joueurs internationaux de club. Ils savent que ça peut-être un super moyen de se tester notamment en vue du tournoi des XV Nations. Il y a beaucoup de confrontations franco-anglaises ou franco-irlandaises. En plus, le format de la compétition européenne est plutôt dans l'immédiateté et je pense que les joueurs prennent beaucoup de plaisir à la disputer.