Société

Rugby - Champions Cup : l'Union Bordeaux-Bègles cède face à la furia de Clermont (49-33)

Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde samedi 22 octobre 2016 à 18:26

Jedrasiak et ses coéquipiers ont fait souffrir l'UBB.
Jedrasiak et ses coéquipiers ont fait souffrir l'UBB. © Maxppp - Maxppp

Malgré une première mi-temps prometteuse, l'UBB a sombré en deuxième période pour s'incliner assez largement en Auvergne. Bordeaux-Bègles ramène tout de même un point de bonus... offensif.

Les deux équipes avaient encore en mémoire la victoire rocambolesque de l'UBB sur la pelouse de Marcel-Michelin en Coupe d'Europe l'an passé. Les Girondins ont peut-être, pendant une mi-temps, cru à un nouvel exploit grâce aux essais rapides de Buttin (4e, 67e) et Spence (22e). Seulement Clermont a de la ressource et Nakaitaci (31e), Lapandry (41e), Fofana (47e), Vahaamahina (63e), Strettle (69e) et Timani (76e) ont finalement ramené l'Union à la réalité et à une défaite sévère. Bordeaux-Bègles décroche quand même un point de bonus offensif grâce à Talebula (71e) et Doubrère (79e).

L'Union surtout réaliste

Le Michelin qui avait rendu hommage à l'Irlandais du Munster Anthony Foley s'est vite tue dès l'essai de Buttin. Et pendant un quart d'heure, l'UBB a joué sans se poser de question et avec réussite. Propre en conquête et réaliste.

Mais dès que Clermont à haussé le ton, Bordeaux-Bègles a souffert. Le carton jaune reçu par Van Wyk à la demi-heure de jeu a pesé lourd puisqu'il a coïncidé avec le réveil des Jaunards. "On leur facilite un petit peu la tâche par ce carton, et c'est là qu'on commence à prendre quelques points. Mais on a su revenir dans la partie pour arracher un point de bonus" réagit Émile NTamack, l'entraîneur des lignes arrière de Bordeaux-Bègles.

"Je crois qu'on ne marque pas 5 essais à Clermont par hasard !" réagit l'entraîneur des arrières Emile NTamack

Entame de deuxième période calamiteuse

Un peu comme le mois dernier lors de la défaite girondine en championnat (40-16), l'UBB a connu un trou d'air. Mais il est intervenu plus tôt, dès l'entame du deuxième acte. À partir de là, Clermont a déroulé, jamais aussi fort que dans l'avancée.

L'UBB a eu le mérite de ne pas lâcher pour décrocher un point de bonus offensif qui reflète bien la production des joueurs de Raphael Ibanez lorsqu'ils ont eu le ballon. Un bémol, l'indiscipline de retour dans des moments importants avec dix pénalités au total. Mais les joueurs sont sortis fiers avec 5 essais marqués dont deux de l'arrière Jean-Marcellin Buttin.

Onze essais au final, l'UBB est assurée de conserver la deuxième place du groupe et peut se reconcentrer sur le Top 14 avant la prochaine parenthèse européenne, en décembre.

Partager sur :