Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby : Chedal-Bornu, une décennie montoise

mardi 7 mars 2017 à 15:11 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

La décennie belle de Baptiste Chedal-Bornu, trois quart-centre au Stade Montois Rugby ! Dix ans de joies, de succès, deux montées en Top 14, de capitanat aussi, de splendeurs et de misères pour le centre gascon.

Baptiste Chedal-Bornu, ici contre Perpignan au stade Guy Boniface le 2 mars 2013
Baptiste Chedal-Bornu, ici contre Perpignan au stade Guy Boniface le 2 mars 2013 © AFP

40000 Mont-de-Marsan, France

La gueule de beau gosse, un sourire enjoleur de farceur impénitent, un corps de sculpture grecque façonné par les exercices, pas ascète pourtant le Chedal- Bornu qui aime la fête gasconne et les rites du terroir. Chedal- Bornu, patronyme que l’on croirait totalement béarnais et qui pourtant a vu le joli bébé naître à… Châteauroux, dans l’Indre, cité connue pour ses deux enfants, le club de football et Michel Denisot qui en fut un temps président. Avec son frère, pourtant c’est au RACC, club de quinze castelroussin, lui au centre, l’autre, le frangin comme flanker, que le Baptiste se lance en ovalie.

Le Berrichon quitte vite sa terre natale, à 16 ans sa pointe de vitesse et sa densité physique l’on fait remarquer par les scrutateurs bordelais. Il rejoint l’UBB en 2003, passe ensuite par Tarbes et Limoges avant que de déposer sons sac et son sourire enjôleur et ses blagues de potache dans la cité aux trois rivières.

Première saison montoise, première montée avec la bande à cap’tain Dhien et associés, Cazaux, Mazzo, Arrayet et Tastet. Evidemment, ce souvenir-là, cette victoire insensée au bout du mystère ovale face au Racing et la montée en Top 14 qui s'en est suivie, le moment inoubliable de la carrière de Baptiste Chedal-Bornu, au-delà des plaies, des bosses et des regrets.

Baptiste Chedal- Bornu

Ce seront ensuite 123 matchs avec le Stade Montois pour Baptiste Chedal-Bornu malheureusement souvent blessé. A 35 ans passé, le bel athlète est donc touché par la limite de ses forces. Il raccrochera les crampons à la fin de la saison avec l’espérance de vivre une troisième grimpette en Top 14 avec sa bande... avant la maison de retraite pour rugbypèdes fatigués.