Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby - Coupe du monde 2023 : Pour Matthieu Jalibert (UBB), "c'est un rêve de la jouer"

mercredi 15 novembre 2017 à 21:01 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

A 18 ans, Matthieu Jalibert tape déjà à la porte de l'équipe de France de rugby. Déjà convoqué avec les Barbarians, l'ouvreur de l'Union Bordeaux-Bègles est l'un des plus grands espoirs français. De quoi déjà l'imaginer en équipe de France en 2023, pour la coupe du monde à la maison ?

Matthieu Jalibert, ici sous les couleurs des Barbarians, au stade Chaban Delmas, espère revêtir un autre maillot bleu en 2023.
Matthieu Jalibert, ici sous les couleurs des Barbarians, au stade Chaban Delmas, espère revêtir un autre maillot bleu en 2023. © AFP - AFP

Bordeaux, France

France Bleu Gironde : Quelle est votre première réaction, après cette désignation surprise ?

Ça va être quelque chose d’énorme ! L’engouement va être assez exceptionnel autour de l'évènement. Quand je vois comment était la coupe du monde 2007...

Vous aviez 8 ans… Quels souvenirs en avez-vous ?

J’étais allé voir Irlande-Géogrie à Chaban Delmas. Même si ce n’était pas un très gros match, il y avait énormément de monde et une ambiance magique. Et pour ceux qui vont avoir la chance de vivre celle de 2023, ça va être génial.

Avec un Matmut Atlantique rempli, ça peut être quelque chose

Vous aurez 24 ans en 2023, vous tapez déjà à la porte de l’équipe de France… Vous vous y voyez déjà ?

Non, on n’y pense pas, c’est encore vraiment loin. Il ne faut pas se prendre pas la tête en se donnant des objectifs si lointains. Mais bien sûr, pour n’importe quel joueur c’est un rêve de jouer la Coupe du monde avec son pays. Mais c’est encore très très loin. Si je veux y aller, ça passe par le travail, des bons matchs avec le club, et après si je dois y aller, ce sera la récompense.

Justement, vous avez déjà connu une ambiance internationale, le week-end dernier avec les Barbarians au stade Chaban Delmas...

Oui, j’ai eu la chance de vivre un truc incroyable. Avec l'Union-Bordeaux-Bègles, on n’a pas tout le temps de la chance de voir le stade plein. Là, c’était une ambiance de fou. En plus pour la Coupe du monde, je pense qu’avec un Matmut Atlantique, rempli, ça peut être quelque chose.

Matthieu Jalibert a déjà porté le maillot bleu, celui des moins de 20 ans, pour la Coupe du monde en Géorgie, l'été dernier.  - Maxppp
Matthieu Jalibert a déjà porté le maillot bleu, celui des moins de 20 ans, pour la Coupe du monde en Géorgie, l'été dernier. © Maxppp - Maxppp

Il y a possibilité de créer quelque chose de fort, un engouement autour de cette Coupe du monde ?

Quand on est désigné, ça créée forcément une émulation forte. C’est toujours un beau spectacle, on sait très bien que ça va faire augmenter le nombre de licenciés, même si tout le monde ne va pas vouloir jouer au rugby (rire). Mais, avec les matchs à côté de chez eux, beaucoup de gens vont s’y intéresser et c’est très bien pour notre sport qui ne demande qu’à se développer.