Rugby

Coupe du monde : Afrique du Sud - Nouvelle-Zélande, la finale avant l'heure

Par Germain Arrigoni, France Bleu Béarn, France Bleu Creuse, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Isère, France Bleu La Rochelle, France Bleu Limousin, France Bleu Pays Basque, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Périgord, France Bleu Toulouse et France Bleu samedi 24 octobre 2015 à 3:00

Ma'a Nonu face au sud-africain Cornal Hendricks en juillet 2015
Ma'a Nonu face au sud-africain Cornal Hendricks en juillet 2015 © Maxppp

Tenants du titre, les All Blacks affrontent l'Afrique du Sud, également double championne du monde, ce samedi (17h) en demi-finale de la Coupe du monde de rugby. Le vainqueur défiera l'Australie ou l'Argentine en finale pour un troisième trophée mondial. Rencontre à suivre sur francebleu.fr !

C'est le 91e Nouvelle-Zélande - Afrique du Sud de l'histoire, la 4e fois en Coupe du monde. Et cette finale avant l'heure est capitale pour aller essayer de soulever une troisième fois la Coupe Webb-Ellis samedi prochain.

A LIRE AUSSI > Les All Blacks attendent leur meilleur ennemi

Contrairement à 1995 où cette affiche était celle de la finale (remportée après prolongation par les Sud-Africains), "ce ne sera" qu'une demie ce samedi à Twickenham (17h). Mais cette rencontre s'annonce particulièrement engagée devant et marquée par de somptueuses oppositions directes derrière, notamment sur les ailes.

Pourquoi les Blacks sont (légèrement) favoris

Champions du monde en titre, les All Blacks partent avec une longueur d'avance face aux Springboks. Après avoir corrigé le XV de France avec 62 points marqués - un record pour un quart de finale de Coupe du monde, les Néo-Zélandais semblent implacables.

Libérés par leur titre conquis en 2011, ils sont sûrs de leurs forces : jeu rapide, force collective et individualités hors norme à l'image de l’ailier Julian Savea, qui a marqué davantage de points que le mythique Jonah Lomu à seulement 25 ans, du centre Ma’a Nonu, du métronome Dan Carter et de Richie McCaw qui battra le record du nombre de capitanat lors d'un Mondial.

A LIRE AUSSI > Dan Carter : "Il faudra sortir le grand jeu pour avoir une chance"

Après avoir balayé ces adversaires en phase de poules, il paraît compliqué de ne pas les imaginer soulever la semaine prochaine leur deuxième Coupe Webb-Ellis d'affilée. Avec une statistique qui fait peur : les All Blacks n'ont perdu que trois fois en quatre ans. Et ils pourraient enchaîner une 12e victoire consécutive en Coupe du monde. Et ils ont affiché leur suprématie sur les Sud-Africains depuis l'été 2010.

Pourquoi les Boks peuvent (quand même) y croire

Mais l'un des revers a été concédé face aux Sud-Africains (27-25) en octobre 2014 lors du Four Nations. Et lors des trois rendez-vous en Coupe du monde, les Springboks ont gagné lors de la finale de 1995 (15-12) et lors de la petite finale de 1999 (22-18). Mais ils s'étaient inclinés en quarts en 2003 (29-9).

VIDÉO. L'Afrique du Sud remporte la Coupe du monde 1995 face aux All Blacks (15-12).

Double champion du monde en titre (1995 et 2007), l'Afrique du Sud a éliminé le pays de Galles (23-19). Après avoir été humiliés une fois lors de cette Coupe du monde lors de son entrée face au Japon (34-32), les Springboks sont redevenus une machine à broyer en étrillant les Samoa (46-6), l'Ecosse (34-16) et les Etats-Unis (64-0) et comptent bien imposer un gros défi physique aux All Blacks.

A LIRE AUSSI > Les Springboks retentent leur chance

Dans ce rugby de pilonnage, les Springboks ont un atout précieux : le buteur Handre Pollard (auteur de 18 points) pour rivaliser avec Dan Carter. Ils disposent également de joueurs puissants devant, comme le talonneur Bismark du Plessis, les troisième-lignes Schalk Burger et Duane Vermeulen, et d’une flèche, l’ailier Bryan Habana. Ce dernier aura l'occasion de battre le record d'essais de Jonah Lomu en Coupe du monde après l'avoir égalé lors des poules (15).

Aucun(e)

A LIRE AUSSI > Cinq choses que vous ne savez (peut-être) pas sur les All Blacks

Les affiches des demi-finales

Samedi 24 octobre

à 17h : Afrique du Sud - Nouvelle-Zélande (à Londres)

Dimanche 25 octobre

à 17h : Argentine - Australie (à Londres)

La finale se déroulera le samedi 31 octobre à Twickenham. La place pour la 3e place se tiendra la veille.

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015