Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby - coupe du monde : les Françaises marquent les esprits

mercredi 6 août 2014 à 9:02 Par Xavier Ridon et Yves Maugue, France Bleu Gironde

L’équipe de France n’a pas fait dans la dentelle. Les Bleues ont battu l’Afrique du Sud 55 à 3 ce mardi soir à Marcoussis en inscrivant neuf essais. Le XV tricolore devra valider sa place en demi-finale samedi contre l'Australie.

Safi N'Diaye a marqué deux essais face aux sud-africaines
Safi N'Diaye a marqué deux essais face aux sud-africaines © I.Pibarel / IRB

Le XV féminin souhaitait faire un pas vers les demi-finales à l'occasion de leur deuxième match du tournoi. C'est réussi. Et avec la manière. Les Bleues ont étrillé les sud-africaines 55 à 3. Elles disputeront samedi (20h45) la qualification face à l'Australie qui a dominé le Pays de Galles hier 25 à 3. Les deux équipes ont remporté leurs deux premières rencontres.

Auteure d’un des neuf essais tricolores marqués dans ce match, l'ailière Camille Grassineau avait le sourire à la fin du match. La joueuse du Stade Bordelais est surprise par cet engouement inédit autour du rugby féminin. 

Ce match a été une véritable démonstration de votre part…

On savait qu’il fallait rendre une copie plus propre que face au Pays de Galles. On était remontés. On avait déjà joué l’Afrique du Sud en match amical. On savait que physiquement il fallait les défier et on les savait plus agressives que le Pays de Galles. Je pense qu’on a su leur répondre. On est contentes !

Vous avez montré que vous étiez chez vous, ça peut-être votre coupe du monde ?

On essaie de marquer les esprits ! Le but d’être craint, c’est de prendre un ascendant moral sur les autres équipes. On espère que ça va faire son chemin. C’est vrai qu’on est chez nous, devant nos familles. Le stade est énorme quand on chante les hymnes. On se sent chez nous. A la télévision, le premier match a dépassé les attentes au niveau des audiences. On ne s’attendait pas à autant d’engouement en si peu de temps, c’est vraiment énorme !

Ça vous donne envie de continuer face aux Australiennes samedi ?

On ne peut plus s’arrêter ! Pas en si bon chemin ! Après, on ne va pas brûler les étapes. Chaque match est compliqué. Les Australiennes sont un gros morceau. Elles ont battu les Sud-Africaines (26 à 3), donc il faut redescendre sur terre. On va bien préparer ce match. On va essayer d’écarterl’Australie. Après on ira en demi-finale et ce sera déjà la finale ! Pour être championnes du monde, il faut battre tout le monde. Maintenant on va s’y mettre !