Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby - Équipe de France : désastre pour les bleus, performances mitigées pour les Bordelais

-
Par , France Bleu Gironde
Bordeaux, France

Si, pour les Bleus, le bilan de la tournée d'été est facile à faire, avec trois défaites en trois matchs, celui des cinq joueurs de l'UBB qui y participaient est plus nuancé. Jefferson Poirot, Clément Maynadier, Loann Goujon, Baptiste Serin et Nans Ducuing y ont connu des fortunes diverses.

Baptiste Serin (à gauche) semble impuissant devant la puissance de Siya Kolis.
Baptiste Serin (à gauche) semble impuissant devant la puissance de Siya Kolis. © Radio France - Maxppp

Jefferson Poirot, jeune cadre dynamique

Il est probablement le Bordelais qui a le mieux réussi sa tournée en Afrique du Sud. Avec Maestri, Picamoles, Fickou et Vakatawa, il fait partie du "club des 5" qui a été titulaire lors des trois tests. A 25 ans, la performance situe l'envergure prise par le jeune pilier. Il a semblé monter en puissance au fil des matchs et a montré ses progrès en melée, où il a été solide. Et comme il est toujours aussi disponible et incisif dans le jeu courant, il a fait partie des seuls capable de suivre le rythme des Boks.

Clément Maynadier, numéro 2 confirmé ?

Pas facile d'exister lorsque l'on joue au même poste que le capitaine courage Guilhem Guirado. Mais, derrière le Toulonnais, Clément Maynadier semble avoir pris de l'avance par rapport à Camille Chat. Titulaire lors du premier test, en l'absence de Guirado, c'est lui qui l'a remplacé, pour quatre petites minutes lors du second. Pendant ses 53 minutes disputées à Pretoria, il avait paru très propre, notamment en touche et dans les rucks.

Loann Goujon, plombé d'entrée

Titulaire lors du premier match, il avait pris l'eau, comme l'ensemble de ses coéquipiers. Doublement fautif sur le premier essai des Boks, en concédant une pénalité au sol, puis, dans la continuité, en ne tenant pas son adversaire au sol, ce qui, trois passes plus loin, enverra Kriel derrière la ligne. Remplacé très tôt (52ème) par Kevin Gourdon, il ne retrouvera ensuite plus sa place de titulaire. Pas sur la feuille de match pour le deuxième test à Durban, il sort du banc pour la seconde. Mais, il se fait arracher son premier ballon dans les 22 mètres. La suite ? Pénaltouche, et essai pour l'Afrique du Sud. De quoi plomber sa confiance pour le reste du match, où il n'a pas fait le poids, comme les autres.

Nans Ducuing a connu ses premières sélections en équipe de France.
Nans Ducuing a connu ses premières sélections en équipe de France. © Radio France - Justine Hamon

Baptiste Serin, trop attendu

Contrairement à Poirot, il a semblé baisser en volume au fur et à mesure des rencontres. Probablement piqué d'avoir été mis sur le banc au profit de Machenaud lors du premier match, il avait fait une entrée incisive, récompensée par un essai tout à fait dans son style, grâce à un coup d'oeil derrière le ruck. Il retrouvait ensuite une place de titulaire lors du second test, où il a semblé perturbé par des avants Sud-africains qui retardaient les sorties de balle. Il a aussi fait quelques choix discutables, qui ne l'ont pas empêché de démarrer le troisième match à l'Ellis Park, où il a de nouveau été embêté par la présence des Boks dans les rucks. Mais son concurrent Maxime Machenaud n'a pas semblé meilleur que lui.

Nans Ducuing, une erreur pour finir

Il avait fêté sa première sélection en entrant très tôt lors du deuxième test à la place de Yoann Huget, dans un contexte difficile. Il s'était surtout signalé par un très gros travail défensif, qui lui avait valu les compliments de Guy Novès, qui avait salué, sa propension à "se mettre en opposition face à un joueur de 130 kilos arrivant lancé, au risque d’y laisser sa santé et de finir en fauteuil roulant". Une prestation qui lui avait valu une titularisation lors d'un dernier match frustrant : très peu servi en bout de ligne, propre en défense, mais plombé par une erreur en début de match. Une passe hasardeuse dans les 22, un ballon arraché à Vakatawa et un essai de Kriel.

Les résultats du XV de France

  • 10/06 : Afrique du Sud 37-14 France, à Pretoria
  • 17/06 : Afrique du Sud 37-15 France, à Durban
  • 24/04 : Afrique du Sud 35-12 France, à Johannesburg

→ Lire aussi - Tournée : 3e test et 3e crash pour le XV de France en Afrique du Sud

Choix de la station

À venir dansDanssecondess