Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby - Fédérale 1 : retour aux affaires pour le Bassin d'Arcachon, seul représentant girondin

-
Par , France Bleu Gironde

Seul club girondin de l'élite amateur pour cette saison 2019-2020, le Rugby Club Bassin d'Arcachon s'est efforcé d'ajouter de la profondeur à son effectif tout en laissant de la place aux jeunes. Objectif maintien...voire plus, pour cette 3ème saison consécutive en Fédérale 1.

Le RC Bassin d'Arcachon lors de son déplacement à Dax, en octobre 2018.
Le RC Bassin d'Arcachon lors de son déplacement à Dax, en octobre 2018. © Maxppp - Louvier Isabelle

Langon et Saint-Médard-en-Jalles relégués, la Gironde n'a plus qu'un seul représentant en Fédérale 1 : le Rugby Club Bassin d'Arcachon (RCBA), qui va entamer sa troisième saison dans l'élite amateur. Premier match ce dimanche, à domicile, à 15 heures, contre Saint-Jean-de-Luz. Pas de folies pour le recrutement estival, ni dans les objectifs fixés cette année. Le président Didier Carpentey vise le maintien, idéalement une place dans les six premiers, et veut surtout continuer de construire une équipe capable de tenir la route face à des adversaires qui visent parfois la Pro D2. 

France Bleu Gironde : Vous êtes le seul représentant girondin cette saison en Fédérale 1...

Didier Carpentey, président RCBA : C'est dur. Ce n'est pas une joie d'être le dernier rescapé girondin.  C'était bien d'avoir des clubs comme Langon, Saint-Médard, ça faisait des derbys, ça faisait du monde au stade. 

Les derbys ça apporte une autre ambiance, un public, ce sont des journées festives... - Didier Carpentey, président RCBA

Etre le dernier club, ça ne me fait pas plaisir du tout. On se connaît depuis de nombreuses années (avec Langon et St-Médard, ndlr)...ça fait mal au cœur. 

France Bleu Gironde : Quel est votre objectif pour cette année ? 

Rester en Fédérale 1 c'est notre objectif premier, surtout que la poule est assez complexe. Finir dans les six premiers, au moins sixième, c'est un objectif. Mais ça...il n'y a que le terrain qui le dira !

La première journée pour la poule 4 (Ouest) de Fédérale 1, où se trouve le RCBA.
La première journée pour la poule 4 (Ouest) de Fédérale 1, où se trouve le RCBA. - Capture d'écran www.rugbyfederal.com

Que pensez-vous de cette poule dont vous avez héritée ?

Toutes les poules de Fédérale 1 sont compliquées aujourd'hui. Les équipes se renforcent de plus en plus, la Fédérale 1 devient de plus en plus pro (...) il ne faut pas se mentir, c'est compliqué, tous les clubs se renforcent, il y en a qui veulent monter en Pro D2 comme Rouen l'an dernier et Niort cette année : ça veut dire que ces clubs augmentent sérieusement leur budget et leur recrutement. 

Quel visage avez-vous souhaité donner à votre équipe cette année, quel recrutement avez-vous effectué ?

L'objectif c'était de doubler les postes, pour qu'en cas de blessés ou de suspendus, on puisse remplacer à n'importe quel poste. Il manque peut-être un ou deux joueurs mais on a réussi. 

On travaille beaucoup sur la formation. On a quatre ou cinq jeunes qui montent de junior en senior. On souhaite les former pour qu'ils aillent encore plus haut ! - Didier Carpentey.

C'est une équipe équilibrée. Il faut toujours avoir quelques anciens, pour former nos jeunes justement (...) on construit en permanence, même au niveau des dirigeants, à tous les niveaux ! Quand on est monté (en 2017-18, ndlr), la première année ... (rires) c'était pas évident du tout, parce qu'on ne savait pas où on mettait les pieds. L'an dernier, on a commencé à construire un peu plus, avec la formation, on s'est sauvé à l'avant-dernier match. Cette année on a voulu doubler les postes, avec des joueurs qui connaissent la Fédérale 1, de façon à tenir la route. 

Le RCBA recrute son Urios

Dans la liste des nouveaux noms au RCBA, il y a un Urios, Thibault de son prénom. "Le fils de Christophe Urios, le manager de l'UBB" confirme Didier Carpentey, qui précise : "il joue à l'ouverture, il arrive de Mazamet (...) étant donné que son père était dans le coin, je pense qu'il a souhaité se rapprocher." C'est une des rares recrues hors Nouvelle-Aquitaine : le RCBA a surtout pioché dans le voisinage, en récupérant notamment cinq joueurs chez les relégués Saint-Médard-en-Jalles et Langon, ainsi que deux jeunes issus du Pôle Espoirs de l'UBB. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess