Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby féminin : les joueuses du Stade Toulousain prêtes pour l'exploit en finale face à Montpellier

vendredi 11 mai 2018 à 19:26 Par Damien Gozioso, France Bleu Occitanie

L'équipe féminine du Stade Toulousain défie en finale du Top 8 les championnes en titre de Montpellier ce dimanche à Carcassonne (14h). Pour la première finale de leur histoire, les Toulousaines comptent profiter pleinement du moment.

Marion Peyronnet affrontera en finale sa sœur Morgane qui joue à Montpellier.
Marion Peyronnet affrontera en finale sa sœur Morgane qui joue à Montpellier. - © Aubin Lipke

Pas le temps de profiter de l'exploit accompli à Lille – ou à peine – pour les joueuses du Stade Toulousain. Elles ont décroché leur qualification pour la finale grâce à leur victoire 24-19 dans le Nord (défaite 6-3 à l'aller) et ont vite repris le chemin de l'entraînement malgré une semaine à deux jours fériés. "C'est une semaine comme une autre, rigole la 3/4 centre Camille Boudaud. On n'a rien changé et c'est logique d'être dans la continuité des choses. On ne se croit évidemment pas arrivé, nos entraînements ont bien fonctionné jusqu'à maintenant donc on continue !"

Faire encore mentir les pronostics

Trois entraînements donc au programme de mardi à jeudi soir avec aussi de la technique individuelle et de la musculation, pas simple à caler dans l'emploi du temps de joueuses qui ne sont pas professionnelles. Mais les résultats sont là et toutes savourent : "J'ai mis trois jours à me remettre, ou plutôt à comprendre ce qu'on avait fait à Lille, avoue l'arrière Laura Escande. J'avais jamais vécu ça, je suis encore sur un petit nuage et j'ai du mal à croire que dimanche après 80 minutes il y aura peut-être un « planchot » à aller lever".

Laura Escande, arrière du Stade Toulousain : "Un groupe en train de prendre"

Mais pour le lever ce bouclier, il faudra battre les championnes en titre, les Montpelliéraines, ce que les Haut-Garonnaises n'ont pas réussi à faire cette saison. Sauf que la victoire à Lille justement, a peut-être provoqué le déclic nécessaire : "C'est sûr que ça permet de lever certains doutes, confirme l'entraîneur du Stade Toulousain féminin Pierre Marty. Elles ont su le faire contre une grosse équipe et ça tombe bien c'est une autre très grosse équipe qu'il faudra battre".  Un titre qui viendrait récompenser une équipe encore jeune, après trois ans seulement de présence en Top 8.

Crédit photo : Aubin Lipke.