Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby : Gilbert Ponteins de retour à la tête de l'US Dax

samedi 12 mai 2018 à 18:30 Par Paul Ferrier, France Bleu Gascogne

C'est un peu retour vers le futur pour l'US Dax. Le nom du nouveau président du club relégué en Fédérale Une était attendu depuis des semaines. C'est Gilbert Ponteins qui retrouve le siège de président du club. Il l'a déjà été durant 10 ans de 2002 à 2013. Interview du nouveau ex président.

Gilbert Ponteins surveille l'entraînement de l'US Dax en 2008. A l'époque il était déjà président du club.
Gilbert Ponteins surveille l'entraînement de l'US Dax en 2008. A l'époque il était déjà président du club. © Maxppp - Le Deodic David

Dax, France

Pourquoi lui ? Pour quel projet ? Avec quels moyens ? Gilbert Ponteins a accepté de prendre une nouvelle fois les rennes du club thermaliste. Cette fois il doit le préparer à découvrir la Fédérale Une. 

France Bleu Gascogne : on attendait un nom depuis des semaines. C'est fait et c'est donc vous. 

Gilbert Ponteins : et oui, c'est moi. Ma foi, après quelques jours de réflexion, me voilà reparti dans la mêlée. 

Penser à reconstruire avec des jeunes. Voilà, ça, c'est ma première mission."

Pourquoi vous ? 

Parce que mes confrères ont pensé que j'étais peut-être le plus chaud encore pour relancer la machine. 

Cela ne fait pas vraiment coup de neuf de vous voir revenir aux manettes

(Rire). C'est plutôt coup de vieux. Mais vous savez, quand vous prenez une équipe quand elle est en PRO D2 ou en TOP 14, c'est déjà plus facile. Quand vous la reprenez et qu'elle est en Fédérale, c'est quand même plus dur. Il n'y a pas beaucoup de gens qui se présentent devant la porte. Donc moi je me suis dit que j'allais essayer de relever ce challenge. Essayer de relancer la machine et de penser que malheureusement les vieux ne seront pas toujours à la hauteur de leur tâche et de penser à reconstruire avec des jeunes. Voilà, ça, c'est ma première mission. 

Cela veut dire que vous allez construire une équipe dirigeante différente autour de vous ? 

Oui bien sûr. Parce qu'on s'est engagé, nous tous lorsque j'ai pris ma décision, que ce serait en pensant à la relève. Cette relève, elle nous est demandée par notre public, par tous ceux qui connaissent le sport et l'Union Sportive Dacquoise.  Donc ce sera mon premier challenge. 

Sincèrement, c'est quelque chose que nous allons découvrir. Donc on va apprendre en Fédérale pour essayer de monter plus haut plus tard."

Alors ce sera qui les jeunes qui vont venir vous rejoindre ? 

Attendez, c'est trop tôt quand même. je ne vais pas vous sortir toute la liste des gens qui seront contactés. Je me donne quand même un peu de temps. D'abord de faire ce que j'ai à faire pour commencer la saison en Fédérale. Et après de commencer à penser à la relève. Parce que si je commence à leur faire mettre les mains de le cambouis avant d'avoir commencé, ce n'est pas une petite affaire, je vous assure. Donc je vais essayer de commencer à la mettre en place et de les faire rentrer au fur et à mesure de leurs possibilités et envies. 

Qu'est ce qui va changer ? C'est quoi le projet sportif ? 

Qu'est ce que vous voulez qui change ? D'abord on va penser à l'Union Sportive Dacquoise, qu'elle se relève. De trouver un budget, de trouver des joueurs, de trouver la motivation nécessaire à tous le monde pour se relancer en Fédérale et après ce sera à nous tous à faire ce qu'il y a à faire et comme ça, ce sera la première bonne réalisation que j'aurais faite. Car sincèrement, c'est quelque chose que nous allons découvrir. Quand on est resté tout le temps en PRO D2 et un petit passage en TOP 14, c'est vrai que ce n'est pas du tout le même environnement, pas du tout le même état d'esprit. Donc on va apprendre en Fédérale pour essayer de monter plus haut plus tard. 

La remontée tout de suite, ce n'est pas l'objectif ? 

La montée tout de suite, je ne pense pas qu'elle sera possible. Il faut que l'on retrouve un budget qui soit pérenne. Et en parlant du budget, moi je ne reviens pas avec les mêmes intentions que lorsque j'étais président la première fois. 

C'est à dire ? Vous ne voulez plus remettre la main à la poche ? 

Voilà, parce que quand on regarde la situation de l'USD aujourd’hui, et bien je pense qu'elle en pâtit. Donc ce qu'il faut, c'est trouver des financements pérennes, avec des partenaires que l'on va choyer, qui vont nous aider à faire ce saut et je compte beaucoup sur eux pour faire ça. Ce sera aussi une de mes première grande tâche. 

La montée tout de suite, je ne pense pas qu'elle sera possible."

Et un budget qui devrait tourner autour de combien la saison prochaine ? 

Si on peut arriver à 1,8 millions, 2 millions d'euros, ce sera très très bien. Mais ça je vous le dirai plus tard.