Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Rugby : l'ASM et Sigma Clermont développent un joug robotisé pour travailler la mêlée

vendredi 1 juin 2018 à 16:26 Par Jean-Pierre Morel, France Bleu Pays d'Auvergne

En collaboration avec une école d'ingénieurs basée sur le campus des Cézeaux, à Aubière près de Clermont-Ferrand, l'ASM a développé une machine pour l'entrainement en mêlée. Un projet qui a nécessité près dix ans de travaux avec le centre de formation du club auvergnat.

La machine du futur, ou la mêlée 4.0
La machine du futur, ou la mêlée 4.0 - Sigma Clermont

Clermont-Ferrand, Auvergne-Rhône-Alpes, France

"No scrum, no win". Pas de mêlée, pas de victoire disent les britanniques qui ont inventé le rugby. "Car la mêlée fermée reste fondamentale dans la performance" explique Freddy Maso, responsable du centre de formation de l'ASM, qui suit le projet depuis le départ. "Comme on essaye toujours d'être à la pointe, on a cherché un outil qui n'existait pas sur le marché pour l'apprentissage de cet exercice un peu particulier de notre sport".

La particularité de cette machine, c'est qu'on a l'impression de pousser face à un vrai joueur... Freddy Maso, responsable du centre de formation de l'ASM

C'est en 2009 que les premiers travaux ont commencé. "On est parti d'une feuille blanche" se souvient Nicolas Gayton, enseignant chercheur à Sigma Clermont. "On ne connaissait pas les exigences du rugby, on a fait une étude de marché, et ça semble très innovant, en tout cas, ça n'existe pas dans le commerce aujourd'hui".

Kilian Tripier, talonneur des espoirs de l'ASM essaye la machine - Aucun(e)
Kilian Tripier, talonneur des espoirs de l'ASM essaye la machine - Sigma Clermont

En 2013, un autre ingénieur, et ancien deuxième ligne du Clermont Université Club est venu renforcer l'équipe. Et Nicolas Bouton n'a pas hésité très longtemps. "Je pouvais associer deux de mes passions, la robotique et le rugby". Une évidence pour ce solide gaillard, malgré un genou en délicatesse. "C'est un robot industriel, comme on en voit dans l'automobile, un bras articulé qui reproduit tous les scenari de la mêlée, avec des capteurs sur la tête de joug pour permet de mesurer la pression sur les deux épaules, et créer des bases de données pour évaluer le joueur".

Ce prototype, qui coûte 20 000 euros, permet de supporter 200 kilos de pression, et semble adapté pour les jeunes joueurs ou le rugby amateur. Mais il faudra une version plus robuste pour encaisser les 400 kilos développés par les piliers du Top 14.