Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby : la Ligue d'Occitanie a perdu près de 5.000 licenciés cette saison

jeudi 8 novembre 2018 à 20:40 Par Julien Balidas, France Bleu Occitanie et France Bleu Roussillon

La ligue de rugby d'Occitanie a perdu près de 5000 licenciés par rapport à la fin de saison dernière, passant de 75000 à 70000 adeptes selon son président Alain Doucet. Optimiste malgré tout pour la suite.

Alain Doucet (à gauche) aux côtés du président de la FFR Bernard Laporte.
Alain Doucet (à gauche) aux côtés du président de la FFR Bernard Laporte. © Radio France - Julien Balidas

Occitanie, France

La président de la Fédération Française de Rugby (FFR) Bernard Laporte était en visite à Saint-Gaudens ce jeudi. Il a passé la journée à visiter les installations du Stade Saint Gaudinois Luchonnais puis à discuter avec les clubs locaux. A ses côtés, le président de la Ligue de rugby d'Occitanie Alain Doucet a livré un chiffre au micro de France Bleu : la perte de près de 5000 licenciés par rapport à la saison dernière. 

"On va travailler pour les récupérer"

Alain Doucet, à la tête d'une Ligue d'Occitanie qui vient de naître, a expliqué que l'Occitanie avait perdu "4 à 5.000 licenciés. On va travailler, on va les récupérer. Nous ne sommes pas si mal que ça par rapport au cataclysme que l'on annonçait à droite et à gauche. Les gens travaillent beaucoup dans les clubs, même si ce n'est pas facile. A l'origine, c'était 75.000 licenciés, on doit être juste au-dessus de 70.000 aujourd'hui. Il y a donc une perte de 4 à 5000 licenciés D'ici les statistiques officielles de la fin juin, je fais du développement des écoles de rugby et de l'assistance humaine et matérielle dans ces clubs une priorité. 

"Bien que Bernard se déplace"

Alain Doucet et les clubs locaux ont salué la présence du président de la FFR : "On travaille en parfaite osmose avec la Fédération, c'est très bien que Bernard soit là à Saint-Gaudens. Il passe plus de temps dans le club que dans son bureau, c'est remarquable. ", a expliqué Alain Doucet. 

La toute jeune Ligue d'Occitanie 

La Ligue d'Occitanie, émanation de quatre comités territoriaux, est toute récente et doit aussi gérer de nombreuses nouveautés : "On a trois mois d'existence, nous sommes en train de nous structurer. On part un peu dans l'inconnue mais on fait tout pour bien s'en sortir. On fait beaucoup de chemin à la rencontre de gens de cultures différentes. Les Catalans, ce ne sont pas les Commingeois, ni ceux du Gard. C'est beaucoup d'enrichissement humain mais aussi un gros chantier. Nous avons monté les choses évidentes comme les compétitions, mais on s'attaque en profondeur au problème du rugby scolaire. C'est un gros problème. On pense aussi à la formation, à l'encadrement des éducateurs, au développement du rugby féminin. On travaille en profondeur, pas de manière artificielle et je crois qu'à la sortie ce ne sera pas trop mauvais à la sortie."