Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby : la saison n'est pas parfaite, mais bonne pour l'ASM Clermont

Après leur échec à conquérir leur troisième bouclier de Brennus samedi soir, les joueurs de l'ASM étaient forcement déçus. Mais, ils n'ont pas à rougir de leur saison 2018/2019, où ils terminent finaliste face au Stade Toulousain et vainqueur de la Challenge Cup.

Les joueurs de l'ASM sur le terrain hier face au Stade Toulousain
Les joueurs de l'ASM sur le terrain hier face au Stade Toulousain © Maxppp - Thierry Larret

Clermont-Ferrand, France

"Cette saison aurait pu être parfaite, elle est bonne." Les mots de l'ouvreur Camille Lopez sont fort après cette finale ou l'Oloronnais est passé à côté de son match. Néanmoins, si la frustration parle après le match, il est indéniable que les Jaunes et Bleus ont réussi à effacer un peu la déception de cette neuvième place acquise l'an dernier

"Quand on voit d'où on vient, on est capable de chercher un titre (en Europe), une qualification en coupe d'Europe...c'est une très bonne saison" estime le coach Franck Azéma. Cette année, on retiendra un improbable match en Roumanie, à Timisoara, au stade Dan Paltinisanu, devant 400 supporters dans le froid. La Yellow Army a répondu présent durant toutes les rencontres : lors des phases finales, ils étaient 7 000 à Bordeaux, quasiment le même nombre à Paris samedi soir. 

Sportivement, les clermontois ont réussi un parcours en coupe d'Europe flamboyant. Un sans-faute lors des phases de poule, avec six victoires en six matchs, puis une domination sans faille jusqu'à la finale remportée contre La Rochelle. En Top 14, les clermontois ont fait la course en tête durant la première moitié de la saison, devant champion d'automne en décembre 2018, après une victoire contre le promu Perpignan. Les Jaunes et Bleus terminent à la deuxième place, qualifiés directement pour la demi-finale, après 16 victoires, 7 défaites et 3 nuls. 

Quelle équipe pour la saison prochaine ? 

L'ASM va devoir digérer maintenant la défaite et analyser ce qui ne va pas. Titularisé samedi après la blessure d'Arthur Iturria, le troisième ligne Judicaël Cancoriet l'exprime en ces termes. "Il ne faut pas oublier l'an dernier et se servir de cette année pour bien progresser" estime-t-il. Avec quel casting ? On sait que plusieurs joueurs ont prolongé en 2019, comme Etienne Falgoux, Wesley Fofana, le fidjien devenu français cette année Alivereti Raka ou encore la révélation de l'année Damian Penaud. Dans le même temps, Damien Chouly va quitter le club pour retrouver l'USAP, son ancienne formation. Sans oublier la retraite de Flip Van der Merwe et surtout de Benjamin Kayser. Le joueur de 34 ans (37 sélections en équipe de France) espérait cependant terminer sa saison d'une meilleure façon. 

_"Ça n'effacera pas les huit ans où j'ai tout donné à l'ASM. I_l faut laisser sa place à une jeune génération de l'ASM qu, honnêtement, fera de grandes choses, j'en suis persuadé. J'espère que j'ai pu leur apporter un maximum" - Benjamin Kayser

Pour le remplacer, l'ASM a recruté un ancien briviste, qui a passé sa saison à Grenoble, le talonneur Mike Tadjer. 

"Ce n'est qu'une étape. Il faut regarder devant soi" confiait Camille Lopez. L'ouvreur pourrait être remobilisé dans très peu de temps. Mardi, le sélectionneur Jacques Brunel dévoilera sa liste des joueurs retenus pour le Mondial 2019 au Japon. Une aventure internationale qui ne lui fera pas oublier cette soirée du 15 juin 2019. "Ca ne me consolera pas, car je suis compétiteur et que ça fait mal de monter à Paris et de passer à côté de cette finale." 

D'autres clermontois attendront mardi pour savoir s'ils feront partie du séjour japonais (20 septembre-2 novembre). Parmi eux, on cite Damian Penaud, Rabah Slimani, Arthur Iturria, Sébastien Vahaamahina ou encore Wesley Fofana. Ils étaient dix clermontois à être sélectionnés dans la liste des 65 dévoilée en mai dernier. Une chose est sure : les pré-sélectionnés auront de courtes vacances, à savoir seulement trois semaines avant le début du stage à Marcoussis le 6 juillet.