Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby: Le RCO débute les phases finales de Fédérale 2 à Saint-Denis

-
Par , France Bleu Orléans
Orléans, France

Deuxième de la saison régulière de Fédérale 2, le RC Orléans aborde les phases finales du championnat de France sans pression. Mais avec la ferme intention d'offrir la plus belle des sorties à deux tauliers du club.

Les Orléanais ont profité du soleil de la fin de semaine pour peaufiner leurs systèmes au stade des Montées.
Les Orléanais ont profité du soleil de la fin de semaine pour peaufiner leurs systèmes au stade des Montées. © Radio France - Guillaume Drechsler

Un mois après une qualification arrachée au dernier match pour les seizièmes de finales du championnat de France de Fédérale 2, le RCO débute ce dimanche les phases finales. Il est désormais à quatre matches de retrouver la Fédérale 1, le plus haut niveau amateur français, presque cinq ans après l'avoir quitté par la petite porte.

Mettre Saint-Denis sous pression

Avant de penser à un huitième de finale décisif, il faudra déjà passer l'obstacle Saint-Denis. Les franciliens ont terminé troisièmes de la poule A, celle de la région parisienne, en saison régulière. Mais seuls les deux premiers des quatre poules de Fédérale 2 se sont directement qualifiés pour les seizièmes. Saint-Denis a donc joué un barrage aller-retour contre Beauvais où ils ont gagné les deux matches (24-23 à l'extérieur, 44-9 à domicile).

Pendant ce temps-là, les Orléanais ont profité d'une pause grâce à leur deuxième place en poule B derrière Niort. L'entraîneur orléanais Franck Cohen en a même profité pour aller observer Saint-Denis.

"Il faut les attaquer d'entrée et se mettre dans le rouge. Je pense que si on est fatigué, eux, ils seront très fatigués" assure-t-il. Les joueurs vont peut-être avoir l'impression d'être surpris par une certaine fatigue en début de match mais on a travaillé dessus. On leur en parle même depuis le début de semaine. Il va donc falloir faire de gros efforts pour chercher le second souffle. Derrière, on devra allonger les séquences de jeu, les user, proposer du jeu et puis prendre du plaisir."

Les joueurs orléanais ont été briefés par vidéo cette semaine par leur entraîneur. Il a filmé le barrage retour de Saint-Denis dimanche dernier.
Les joueurs orléanais ont été briefés par vidéo cette semaine par leur entraîneur. Il a filmé le barrage retour de Saint-Denis dimanche dernier. © Radio France - Guillaume Drechsler

"il ne faut pas qu'on y aille en se posant des questions, rajoute Franck Cohen. On va à Saint-Denis pour gagner. Si on y arrive, le match retour sera peut-être plus simple. L'état d'esprit à avoir est d'imposer notre jeu en mettant du rythme et les bloquer en défense. Il faudra être agressif, les mettre sous pression. En plus, on a la chance d'avoir un effectif complet. Tous nos blessés sont revenus. C'est une aubaine avant d'attaquer les phases finales."

Interview de Franck Cohen, l'entraîneur orléanais, avant le déplacement à Saint-Denis.

Julien Tupinier et Frédéric Lavis, deux tauliers bientôt retraités

Les phases finales marquent souvent l'aboutissement d'une histoire, la récompense d'une saison réussie. Mais pour le RC Orléans, c'est bien plus que cela. C'est celle d'un club qui s'est reconstruit après sa chute en Fédérale 3 à l'été 2012. A la fin de la saison 2011/2012, les Orléanais terminent leur saison de Fédérale 1 relégués à l'étage inférieur. Des ennuis administratifs obligent le club à descendre finalement de deux niveaux, pour atterrir au bas de l'échelon fédéral.

Malgré la tempête de l'époque, certains joueurs sont restés. Deux d'entre eux, le deuxième ligne et capitaine Julien Tupinier, ainsi que le troisième ligne Frédéric Lavis, arrêtent à la fin de cette saison. C'est donc toute une équipe qui va redoubler d'efforts pour eux. "Quand le club s'est cassé la gueule, ils sont restés et ils ont remonté le club" explique Léo Pécile, le deuxième ligne orléanais, qui veut aussi montrer que la relève est prête. "Il faut leur prouver qu'on peut continuer sans eux et qu'ils ont bien lancé la machine."

Si on peut leur offrir un cadeau avant de partir, ce sera avec plaisir - Frédéric Lavis, deuxième ligne du RCO

Mais du côté de Frédéric Lavis, pas de place pour l'émotion à l'heure d'aborder les derniers matches de sa vie de rugbyman. "C'est la fin d'un cycle. Le rugby manquera mais il y a un groupe jeune, assure-t-il. Si on peut leur offrir un cadeau avant de partir, ce sera avec plaisir." Un cadeau de départ qui conclurait une saison pleine. Car les Orléanais ont déjà rempli le contrat fixé par le club: une qualification pour les phases finales.

"On termine deuxième, on ne passe pas par les barrages donc on aborde ces phases finales assez sereinement, sans pression" explique Julien Tupinier, le deuxième ligne et capitaine emblématique du club, déjà présent lors des années Fédérale 1. "On a pris du plaisir ensemble toute l'année en allant notamment chercher des résultats à l'extérieur. Les phases finales, c'est particulier. Il y a toujours plus d'intensité, plus de public, c'est très dur. Il faut être soudé, ça passe par là."

Reportage avant le match du RCO à Saint-Denis, un des derniers pour Julien Tupinier et Fédéric Lavis.

Le coup d'envoi du match du RC Orléans à Saint Denis est prévu pour 15h30. Preuve que le club livre une belle saison, l'équipe réserve dispute elle aussi les phases finales contre Suresnes. Tout comme les juniors. Ils se déplacent à Châtillon-sur-Seine pour y affronter Pontarlier. Le club a affrété un bus de supporteurs pour le déplacement à Saint-Denis qui est complet. Le départ se fait du stade des Montées à 10 heures, là où se déroulera le match retour, samedi prochain, à 19 heures.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess