Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby : le RCO ne verra pas les playoffs cette année, Franck Cohen très amer

dimanche 8 avril 2018 à 20:41 Par Etienne Escuer, France Bleu Orléans

Grosse désillusion pour les rugbymen du RCO ! Particulièrement maladroits, pas assez percutants sur les plaquages notamment, ils se sont inclinés 23-29 contre Epernay ce dimanche. Une défaite lourde de conséquences, qui prive les Orléanais de playoffs cette année.

La déception se lit sur le visage des joueurs du RCO, non qualifiés pour les playoffs.
La déception se lit sur le visage des joueurs du RCO, non qualifiés pour les playoffs. © Radio France - Etienne Escuer

Orléans, France

A une journée de la fin du championnat de fédérale 2, les Orléanais sont désormais fixés sur leur sort : ils finiront la saison à la cinquième place. Battus 23-29 chez eux par Epernay, ils ne peuvent plus rejoindre le club de la Marne à la quatrième et dernière place qualificative pour les playoffs. "C'est un échec pour nous parce qu'on visait les deux premières places cette saison", confie le deuxième ligne Isaac Coranson.

Le RCO (en noir) a été battu 23-29 par Epernay. - Radio France
Le RCO (en noir) a été battu 23-29 par Epernay. © Radio France - Etienne Escuer

Si en terme de jeu, il est assez satisfait de ce qui a été produit par l'équipe cette année, malgré de nombreux changements à l'intersaison, il regrette certains événements extra-sportifs qui ont pu, selon lui, nuire au club. "Il y a eu beaucoup de choses autour de nous, ça nous a affectés. Je ne nous dédouane pas, mais il aurait fallu qu'on soit plus mobilisés sur nous-mêmes". Isaac Coranson fait référence, entre autres, à l'éviction de l’entraîneur Franck Cohen, qui a appris le mois dernier qu'il ne serait pas prolongé au Rugby Club Orléans, après 16 ans passés au club, dont 12 en tant que coach.

"Avant d'être un entraîneur déçu, je suis un homme meurtri" - Franck Cohen

Cette défaite contre Epernay, c'est une fin à domicile un peu amère pour lui, qui avait rêvé d'une meilleure sortie devant le public orléanais. Il a quitté le terrain en larmes, réconforté par des accolades de ses joueurs, avant de revenir s'installer quelques minutes, une dernière fois, sur le banc. "J'ai quand même beaucoup d'amertume", confie-t-il à chaud. "Je ne suis pas persuadé que le club voulait se qualifier. Je pars mais je pense que ça soulage certaines personnes. Il n'y a même pas un mot, rien... Il n'y a même pas besoin de parler du président. S'il est fier de lui, qu'il est content d'avoir gâché la saison de tout le monde..."

Franck Cohen amer, après cette défaite. - Radio France
Franck Cohen amer, après cette défaite. © Radio France - Etienne Escuer

"Aujourd'hui, avant d'être un entraîneur déçu, je suis un homme meurtri" - L'interview de Franck Cohen

C'est un Franck Cohen particulièrement éprouvé qui s'est présenté devant les journalistes : "Aujourd'hui, avant d'être un entraîneur déçu, je suis un homme meurtri", explique-t-il. "Je ne pense pas que je méritais d'être traité de la sorte. C'est dommage. Je m'étais imaginé plein de sorties, mais pas une comme ça !"

La fin d'une aventure de 16 ans au RCO pour Franck Cohen

Dans les tribunes face à Epernay, le dernier match à domicile de Franck Cohen n'a pas laissé insensible certains supporters, notamment ceux qui donnent de la voix comme Pierre, fidèle du club depuis 28 ans. Il avait même apporté une banderole pour remercier l'emblématique entraîneur, dont il gardera "un très bon souvenir. On ne l'oubliera pas. Il a su faire confiance aux joueurs, aux supporters et supportrices." Il rappelle que Franck Cohen a tout connu avec le RCO, les montées comme les descentes. "Je n'oublie pas les mauvais moments mais je retiens surtout les très grands moments. Franck, c'était vraiment un super super super entraîneur !"

Franc Cohen ballon à la main au bord du terrain, une image que l'on ne reverra pas à Orléans la saison prochaine. - Radio France
Franc Cohen ballon à la main au bord du terrain, une image que l'on ne reverra pas à Orléans la saison prochaine. © Radio France - Etienne Escuer

Quel avenir désormais pour Franck Cohen ? Il confie avoir surtout besoin de faire un break et de se reconstruire, après ce qu'il considère comme une trahison. Le RCO a encore un match de poule de fédérale 2 à disputer. Sans enjeu, à Ris Orangis dans 2 semaines.