Rugby

Rugby : le Stade Montois travaille son effectif

Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne mardi 25 février 2014 à 16:49

Re-signatures effectives, bruits d’alcôve, bruits de couloirs, info, intox : le club de rugby agite le petit monde ovale.

"Comme s’il n‘y avait pas suffisamment à faire sur l’effectif de la saison prochaine ". Alain Castagner, vice président du Stade Montois, fustige l’intoxication des agents patentés qui font de la surenchère.

Le club avance doucement. On re- signe d’abord. C’est la mesure et le tempo imposés par la direction du Stade et le boss, le seul et unique patron du sportif, Christophe Laussucq. Reste la réalité : il faut se hâter sans aller trop vite et faire en fonction de données budgétaires que l’on sait contraignantes. La saison prochaine, l’enveloppe montoise sera sensiblement équivalente à l’actuelle, autour de 4 millions et demi d’euros. Les travaux engagés pour mettre à l’abri les supporters avec un salon spécifique à coté de l’espace partenaires, la projection sur la couverture future de la petite tribune sont autant de réalités comptables à gérer.

Pour les recrues, on va donc tenter de faire malin. Les re- signatures de joueurs cadres - Tevita Mailau, Sébastien Ormaechea, Julien Cabanes - ou la confirmation d’espoirs Lese Leota ou Ormaechea-le–petit, l’Augustin uruguayen malin, demi de mêlée de poche,  vont assurément dans le bon sens. Les discussions avec le 3e ligne grenoblois, ex dacquois, Cédric Béal sont réelles mais pas abouties. Clément Briscadieu n°9 et 10 d’Auch, ex-montois, en pleine bourre depuis deux saisons, est dans le collimateur, sans plus. Le Stade Montois est officiellement sur la piste d’un talonneur, d’un demi de mêlée, d’un ouvreur et d’un arrière. Probablement aussi d'un 2e ligne "jumper". Et aussi d’un vrai entraineur des avants. Fred Garcia, ex Bordeaux-Bègles et Dax, actuel coach de Tyrosse, est libre. Il a le profil. A suivre.

Les pistes sont nombreuses et les plus visibles ne sont pas forcément les bonnes. Surtout lorsque l'information provient des relais d'agents de joueurs.