Rugby

Rugby : le toulousain Thierry Dusautoir annonce la fin de sa carrière

Par Stéphanie Mora et Rémi Vallez, France Bleu Gironde, France Bleu Pays Basque, France Bleu Périgord, France Bleu Toulouse et France Bleu mercredi 19 avril 2017 à 11:36

Un sourire mais aussi beaucoup d'émotion ce mercredi matin pour Thierry Dusautoir,  à sa gauche René Bouscatel le président du Stade Toulousain et
Un sourire mais aussi beaucoup d'émotion ce mercredi matin pour Thierry Dusautoir, à sa gauche René Bouscatel le président du Stade Toulousain et © Radio France - Rémi Vallez

Le "Dark Destroyer" arrêtera le rugby à la fin de cette saison. A 35 ans, l'ancien capitaine du XV de France et capitaine du Stade Toulousain a pris soin de convoquer la presse ce mercredi matin pour officialiser sa retraite et parler de son avenir.

Titi s'en va

Il fut élu meilleur joueur du monde en 2011 (finaliste de la coupe du monde), il a remporté deux Brennus avec Biarritz (2005,2006) trois avec le Stade Toulousain (2008, 2011, 2012), une coupe d'Europe en 2010. Rajoutez un grand chelem dans le Tournoi des VI nations en 2010 et vous avez là l'un des plus beaux palmarès du rugby français. Thierry Dusautoir avait laissé planer un léger suspens sur son avenir dans le rugby mais ce mercredi matin, c'est officiel : le troisième ligne taiseux mais redoutable combattant sur le pré raccroche les crampons.

"Je souhaite aujourd'hui dire merci au rugby, à toutes les émotions qu'il m'a apporté" Thierry Dusautoir

Surnommé le Dark Destroyer pour sa capacité à stopper les attaques adverses, Thierry Dusautoir a toujours été décrit comme un joueur et capitaine pas toujours très causant mais qui force le respect du vestiaire par son exemplarité. Ce mercredi il a évoqué la suite : une nouvelle carrière en tant qu'entrepreneur. Il travaillera notamment pour une plateforme d'envoi de SMS avec un associé (à sa droite sur la photo), César Brajot, en parallèle de sa société d'import-export de produits alimentaires argentins.

"Un très grand"

Ces dernières années, on a beaucoup reproché au Stade Toulousain de laisser partir ses figures emblématiques presque en catimini (Vincent Clerc, Yannick Jauzion, Guy Novès qui a reçu un hommage plusieurs semaines après son départ...), cette fois, le club a agi différemment. Et le président du Stade Toulousain René Bouscatel, a salué pendant la conférence de presse un "très grand joueur".

Âgé de 35 ans, le joueur sera passé par Trélissac, Périgueux, Bordeaux-Bègles, Colomiers, le Biarritz Olympique et Toulouse, où il évoluait depuis 2006.