Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby : le VRDR passe en mode phases finales

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le VRDR affronte Saint-Jean-de-Luz dimanche 28 avril en quart de finale aller du championnat de France de fédérale 1. Sur la lancée de leur saison parfaite, les rugbymen drômois veulent terminer le travail et décrocher leur ticket pour la Pro D2.

Le pilier Giorgi Sharashidze en action lors du match de janvier contre Bougoin-Jallieu
Le pilier Giorgi Sharashidze en action lors du match de janvier contre Bougoin-Jallieu © Maxppp - Michel Thomas

Romans-sur-Isère, France

C'est maintenant que tout se joue pour le VRDR. Le club de rugby de Valence-Romans dispute, dimanche 28 avril à 15 heures, le quart de finale aller du championnat de France de fédérale 1. Les damiers, qui n'ont connu que la victoire cette saison, n'ont pas l'intention de changer leurs habitudes et visent une place en finale, synonyme de montée en Pro D2 assurée. La tâche ne s'annonce pas simple : les Romano-valentinois se déplacent sur la pelouse des basques de Saint-Jean-de-Luz, deuxièmes de leur poule à l'issue de la phase régulière. 

Pros contre amateurs

Avant le premier round de cette double-confrontation, la tension est montée d'un cran au sein de l'effectif du VRDR. "La pression est forcément de notre côté malgré toutes ces victoires, il faut se remettre en question car si on passe au-travers au match aller, on peut vraiment se mettre en danger", résume le deuxième ligne Léandre Cotte. Même si les Basques ont réalisé, eux aussi, une belle saison, il y a un vrai écart entre les deux équipes. Le VRDR, club professionnel et son budget de 3,8 millions d'euros fait office d'ogre par rapport aux 750 000 euros de budget des amateurs de Saint-Jean-de-Luz. D'ailleurs, même s'ils accédaient à la finale, les Basques ne pourraient monter en Pro D2, la Fédération française de rugby n'ayant pas jugé leur dossier assez solide

Plaisir et humilité : les bons ingrédients 

Avec ce contexte, difficile de renier l’étiquette de favori, "Bien sûr qu'on est favoris, il ne faut pas se voiler la face", concède l'entraîneur du VRDR Johann Authier qui s'empresse d'ajouter : "...après ce qui a fait notre force cette saison c'est de faire preuve d'humilité, de respecter tous nos adversaires et je trouve que cette équipe est très dangereuse". Sur le terrain réputé bouillant de Saint-Jean-de-Luz, les damiers devront être "disciplinés" ajoute le capitaine Thomas Larrieu. "Il faut qu'on reste concentrés sur notre match, jouer notre meilleur rugby et je ne pense pas que quelque-chose puisse nous arriver", analyse à son tour le pilier Ionel Bardiu. Et "faire en sorte de prendre du plaisir, complète Johann Authier. Parce-que, quand il y a du plaisir, il y a forcément des résultats derrière".