Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby : les guêpes pour piquer le chameau

-
Par , France Bleu Gascogne

La 23è journée du championnat de Pro D 2. Le Stade Montois 5è se déplace ce dimanche après-midi à Béziers 6è et deux points derrière les guêpes

Laousse et les guêpes, en avant !
Laousse et les guêpes, en avant ! © Maxppp - Nicolas Lelièvre

Première rencontre importante d’un série de quatre matchs qui verra les gascons affronter des équipes - Béziers, Bayonne, Carcassonne et Brive - toutes candidates comme les montois aux phases finales. A l’issue de cette 23è journée il n’en restera que sept à disputer.

Les montois qui sortent de deux victoires laborieuses à domicile  et n’ont cette saison gagné qu’une seule fois hors de Boniface, en septembre, à Montauban, savent les conditions qu'ils vont rencontrer en Languedoc, gros public, ambiance chaude, troupe rouge et bleue ambitieuse et vindicative. La  météo sera bonne, dix-sept degrés annoncés, du soleil et pas de vent. Un bonheur pour le rugby. De quoi batailler en envoyant du jeu.

Les biterrois, deux points derrière Mont-de-Marsan, entendent jouer le coup de la qualification jusqu‘au terme. Le Stade, lui, est un peu au pied de la falaise. Car Béziers, sixième, ne fera pas de cadeau ce dimanche à des montois en proie à plus d’interrogations que de certitudes quant à la constance de leur fonds de jeu. Les hommes de Laussucq ont participé vendredi dernier à une rencontre bien ennuyeuse face à Montauban bien  médiocre, ce qui n’a pas rassuré. Laquelle faisait suite à un succès bonifié certes, mais de l'avis de tous, devant Aurillac privé de dix-sept cadres. Il faut que les guêpes s’attendent à tout autre menu en débarquant dans la cuvette du stade de la Méditerranée qui sera peuplée après la messe. 

SMR, le force jeune
SMR, le force jeune - SMR pro

Le chameau a encore fière allure et la "bittère" demeure vraie terre d’ovale. La troupe de David Aucagne baigne dans un jus rugbystique bien plus gouleyant que ce qui nourrit les barriques du Moun qui ne connait plus l’ivresse. Alors que les montois totalisent douze victoires en vingt-deux matchs avec huit points de bonus, les héraultais ont pour leur part accumulé treize victoires et quatre pions de bonification. Ils sortent par ailleurs d'un match très sérieux et très rigoureux  à Bayonne où ils auraient même pu s’imposer et pouvaient largement espérer mieux que cette défaite non majorée 21-15. Tant il est vrai qu’ils ont réussi à faire jeu égal avec le leader. Ils vont recevoir les Stadistes forts d'un carton plein à La Méditerranée cette année depuis le mois d'août puisque les biterrois ont réussi à enchaîner onze matchs sans défaite dans l'Hérault. Avec deux succès également acquis à l'extérieur à Biarritz et Montauban. 

L’ASB a les capacités de contester cette place qualificative aux Montois. C'est d'ailleurs cette même équipe que les gascons avaient rencontré en barrage à Boniface en avril dernier. Victorieux à l'aller avec le bonus en septembre, 35-14, les Jaune et Noir se déplacent pour un match périlleux et à fort enjeu.

ASB, légende intacte
ASB, légende intacte - ASB pro

Béziers c'est la ferveur, l’envie, l’orgueil. La ville n’offre plus grand-chose de sa splendeur passé. La viticulture s’est retirée dans les grands domaines de St Chinian, de Faugères et d’Olonzac. Les fortunes d’hier sont allées se faire discrètes ailleurs, la ville est en souffrance économique et sociale depuis plus de trente ans. Sa feria autrefois réputée prend l’eau… un comble au pays du pinard ! Reste son rugby, historique, parfois un genou à terre mais jamais abattu. Onze Brennus qui ornent encore comme un rappel à l'exigence les salons du club. Une vertu locale, la dernière oriflamme biterroise, le drapeau du quinze, flotte encore au vent de la capitale des Trencavel.

L’ASB veut son ticket pour les phases finales. L’ASB peut même songer à une « remontada » qui la verrait au final doubler Brive et Nevers. Et un barrage à domicile serait une autre conquête pour les languedociens. A l’inverse, les montois dont connait la valeur absolue certes mais aussi la versatilité commencent à avoir chaud aux fesses : outre Béziers, Provence est à quatre points, Vannes et Angoulême à huit. Et le programme montois est chargé comme une mule sicilienne. Après l’ASB, ce sera Bayonne, Carcassonne, Brive, et une ultime sortie à Vannes qui pourrait décider de tout changer. Huit matchs encore. Trois seulement à la maison. Intensification immédiate du domaine de la lutte exigée dès ce dimanche. Sauf à manger la soupe à la grimace. Soupe de printemps triste qui irait avec la douche écossaise promise aux perdants.

Stade Montois, feu d'artifcie ou pétard mouillé?
Stade Montois, feu d'artifcie ou pétard mouillé? - SMR pro

Match en direct, coup d’envoi 14h15, prise d’antenne France Bleu Gascogne 14h

Choix de la station

À venir dansDanssecondess