Rugby

Rugby : les pubs bordelais déjà dans l’ambiance coupe du monde

Par Adrien Mathieu, France Bleu Gironde vendredi 18 septembre 2015 à 19:00

Au pub HMS, on règle les derniers détails avant d’accueillir les supporters.
Au pub HMS, on règle les derniers détails avant d’accueillir les supporters. © Radio France - Adrien Mathieu

Jusqu'au 31 octobre, les bars bordelais vont vivre au rythme de l'ovalie avec la huitième coupe du monde de rugby en Angleterre. L’événement, outre des considérations économiques, est attendu avec impatience par les gérants des pubs qui s'attendent à une affluence massive.

Thierry est le patron du bar Saint-Aubin, situé place de la Victoire à Bordeaux. Il attend avec impatience avec la compétition, même s'il n'a aucun objectif en terme de recettes. Il sait avant tout que les performances du XV de France seront déterminantes : *"___*nos résultats dépendent surtout du XV de France, on n'est pas à l'abri d'une défaite contre l'Italie donc on ne tire pas de plan sur la comète. Je me souviens, il y a quatre ans, la coupe du monde était en Nouvelle-Zélande. Avec le décalage horaire certains matches étaient à 9 heures, du coup au lieu de prendre un café, les clients buvaient une bière, le public du rugby est très particulier."_ 

Le gérant du pub Saint-Aubin, Thierry, optimiste avant le mondial de rugby

C’est l’événement de l’année

— Nina, gérante du pub HMS Victory

Une télévision en terrasse, des petits drapeaux, un rétroprojecteur à l’étage, au HMS Victory, on affine les derniers préparatifs avant le début du mondial de rugby. "C’est l’événement de l’année, affirme Nina, gérante du bar. On compte énormément sur cette compétition car on espère, bien évidemment, certaines retombées financières. Pour l’occasion on a mis en place un dispositif spécial, on ouvre plus tôt par exemple." Encore une fois la direction n'a pas d'objectif chiffré pour cette compétition, si ce n'est de faire mieux que la coupe du monde de football 2014 au Brésil, qui avait rassemblé 150 à 200 personnes par soirée.

Je préfère suivre les matchs dans les bars pour la proximité avec les autres supporters

— Axel, étudiant bordelais

Avec sa position géographique et ses nombreux étudiants, Bordeaux est un fief pour les passionnés du ballon ovale. Afin de pouvoir suivre les 48 matches de la compétition, les supporters se tournent naturellement vers les bars. Quoi de mieux qu’une pinte pour suivre un bon match de rugby ? Axel est étudiant en philosophie à Bordeaux, il est également un fervent supporter de l’équipe de France. Il compte suivre la plupart des rencontres de cette Coupe du monde dans les pubs, afin de profiter au maximum de l’événement : "Je préfère suivre les matches dans les bars pour avoir une proximité avec les autres supporters. Je trouve que se retrouver dans un espace commun rend le moment convivial, surtout si des adversaires sont présents."

Des passionnés aux simples curieux, le XV de France reste l'attraction forte du mondial, avec l'espoir de remporter pour la première fois le trophée William Webb Ellis, après sept échecs depuis 1987.

Le XV de France vu par ses supporters

 Malgré des résultats en dents de scie sous l'ère Saint-André, les supporters seront derrière les bleus... et les comptoirs.  

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015