Rugby

Rugby - Mont-de-Marsan : David Auradou en jaune et noir

Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne mercredi 5 mars 2014 à 19:45

David Auradou, en avril 2013.
David Auradou, en avril 2013. © Maxppp

David Auradou sera bien l’entraîneur des avants du Stade Montois la saison prochaine, confirmation du président du club ce mercredi.

Confirmation des infos France Bleu Gascogne : David Auradou sera bien l’entraineur des avants du stade montois la saison prochaine. Cédric Béal le 2e ligne et Clément Briscadieu, le polyvalent demi de mêlée – ouvreur seront aussi jaune et noir.

On attend par ailleurs 6 à 8 joueurs de plus d’ici la fin avril. Le club partira la saison prochaine sur un budget quasi identique de près de 5 millions d’euros.

Reconstitution de ligue dissoute 

David Auradou rejoindra donc en juin son copain Christophe Laussucq pour entrainer lui les avants du Stade Montois. En effet les deux hommes se connaissent bien et s’estiment, c’est même ce qui a en partie présidé à la décision de la direction montoise.

Auradou, David de son prénom, Bibi de son surnom, a le visage carré, le faciès de lutteur que ce 2e ligne, 41 fois international dont deux grands chelem en 2002 et 2004, a offert en rempart à ses adversaires durant  ses 15 années de rugby majeur. Né en Normandie, formé à Cahors puis passé par Graulhet, le Stade Français avec lequel il est cinq fois champion de France, le Racing – il perd la finale d’accession 2008 à Limoges face aux Montois vainqueurs de Dehez et Dhien – il finit sa carrière à Paris. Il part ensuite entrainer Sarlat, bourgade rugbystique de fédérale 3 dans laquelle il s ‘est installé pour affaires. Puis en 2012 il rejoint Laussucq, son compère, retour en club capitale que le duo mène en finale du Challenge Européen.

Sur le terrain David Auradou était du genre rugueux. Entraîneur, il a les mêmes exigences et le même débit d’aboyeur que Lausssucq. En annonçant son arrivée le président montois Jean-Robert Cazaux a également confirmé les signatures imminentes de Béal et Briscadieu.

Quant au reste, pour les plus que possibles, les pistes du 3e ligne roumain international Macoveï , du pilier argentin de Tarbes Muzzio et de l’ailier - centre fidjien tarbais Delaï sont désormais… plus que crédibles. Enfin retour au bercail confirmé pour Thomas Bordes le très jeune et talentueux talonneur prêté une demi-saison à Lyon.

Partager sur :