Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby, Mont-de-Marsan encore châtié par Vannes

-
Par , France Bleu Gascogne

16è journée de Pro D 2. Reprise après les fêtes. Début des matchs retour. Ce dimanche le Stade Montois 12è recevait Vannes 9è, 6 points devant. Les gascons, dans le ventre mou, pour espérer encore un peu retrouver une place moins médiocre. Hélas...

Vannetais heureux dans Boniface, 1660 bornes, oui , mais pour gagner
Vannetais heureux dans Boniface, 1660 bornes, oui , mais pour gagner © Radio France - Pab

Département Landes, France

Défaite, la quatrième consécutive face aux  bretons 18-16. Deux essais vannetais contre une merveille en solitaire de Naituvi, coté landais. Le Stade Montois recule d’une place, désormais 13è, et sortira vendredi prochain à Aix- en- Provence, 12è, un point de mieux avec un match en moins. 

Dans la panade de Boni

Sous une chape grise et triste Mont-de-Marsan s’est une troisième fois inclinée à domicile cette saison- quatrième défaite en suivant face aux vannetais-  après un match pauvre, sans que jamais les jaune et noir soient en mesure de dominer le sujet. Alors oui, à la 79è minute Laousse- Azpiazu rate la pénalité de la victoire landaise. Mais ce n’est pas l’arrière montois, impeccable dans le jeu, qui est responsable de la débâcle, bien plus une désorganisation collective, une fébrilité de tous les instants. Un succès face à Vannes eut été d'ailleurs comme une sorte de hold up tant les bretons ont dominé territorialement la rencontre, eux qui marquent deux beaux essais par le vétéran Chalmers et l’américain Fry. Dans la tristesse de Boniface, pourtant, un éclair montois, un seul, génial, l’œuvre d’un homme, l’ailier fidjien Wame Naituvi. Une course de dingue, un slalom très spécial, trois crochets pour un essai magistral de beauté, action individuelle sublime qui ne cache pas la disette collective à quelques exceptions près. Misère en défense, en touche, dans les contre- rucks. Mont- de- Marsan est dans la panade et va serrer les fesses jusqu’au terme du championnat. Objectif : le seul aujourd’hui, le maintien.

Boniface , gris au ciel et gris au coeur - Radio France
Boniface , gris au ciel et gris au coeur © Radio France - Pab

Le Stade Montois Rugby malade et malmené.

Eh, voilà c’en est fini cette fois des espoirs montois de phases finales, d’une qualification qui aurait été la sixième consécutive. Mont- de-Marsan va mal, c’est une évidence, mal sportivement, mal dans sa vie de club. Le Stade souffre de dissensions qui ne peuvent que accroître au regard de l’incurie produite encore devant Vannes. Quatrième défaite face aux bretons en quelques mois. Mais au-delà de l’anecdote cruelle il est à regarder depuis le début du championnat et la sanction initiale à domicile devant Aix qui a initié la descente aux enfers, les carences répétées d’un groupe. Lequel n’est pas devenu pourtant inconséquent du jour au lendemain. Certes. Mais qui est en souffrance et ne sait plus jouer. La qualification du printemps dernier avait été obtenue de justesse. Elle avait caché la réalité. La situation actuelle accroît le malaise de la saison dernière et fait valoir le grand besoin de remise à plat générale mais aussi de cohérence entre direction, équipe technique et effectif. Le bateau est ivre et il est lancé sur les récifs. L’objectif désormais est de faire mieux que Valence et Rouen. Une saison fichue en tout cas. On a  parlé de transition, de fin de cycle.  Langue de soie ou langue de bois ? Il ne faudrait pas qu’il s’agisse là de la chronique d’une mort annoncée. Des qualités sont galvaudées, c’est certain et dommageable. Des choix contestables à l’origine ont été faits qui s’avèrent inopérants. Quel remède peut donc soigner les maux multiples du Stade Montois d’ici trois mois ? L’équipe va maintenant devoir assurer le maintien la trouille au ventre, et terminer le mieux ou le moins mal possible. Et les adversaires viendront dans Boniface sans la peur ancienne qui durant vingt ans a été un atout. Désormais tout le monde peut gagner dans Boni. Cela se sait. Et comme à l’extérieur l’équipe ne tient pour l’heure qu’un seul succès, rien ne dégage l’horizon gascon en vue du printemps. Loin s’en faut. Sauf à se ressaisir, collectivement et à tous les étages du club.

Le Stade qui hier a été re-baptisé 

Il s’appelle dorénavant  André- et- Guy - Boniface, hommage à la fratrie de légende. Deux anciennes gloires internationales du club ont été élégamment honorées, la nouvelle tribune porte désormais le nom de Benoit Dauga, l’ancien 2è ligne, et l’ancienne tribune prend le nom de Christian Darrouy, attaquant et capitaine du 15 de France dans les années soixante.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu