Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Rugby, Mont-de-Marsan fait de la crème des catalans

-
Par , France Bleu Gascogne

18è journée de Pro D 2. Le Stade Montois après son succès à Aix- en- Provence recevait Perpignan, ex-leader. Grosse victoire importante 34-14 des gascons qui marquent quatre beaux essais et perdent le bénéfice du bonus offensif dans la dernière minute de jeu.

Yohan Laousse Azpiazu, match parfait
Yohan Laousse Azpiazu, match parfait - SMR pro

Un gros succès rassurant, notamment quant à la qualité du jeu.

Carlos Muzzio, bulldozer de Buenos Aires
Carlos Muzzio, bulldozer de Buenos Aires © Radio France - Pab

Vingt points d’écart avec l’Usap, qui l‘eut cru ? Quatre essais de belles factures, inventifs, réactifs. De gros efforts collectifs, la volonté d’un groupe dans son entier rendant copie sérieuse, sans fausse note. Une équipe disciplinée, homogène qui joue avec intensité en mettant de la vitesse. Des relais avants- arrières qui vont bien, une charnière efficiente, les montois ont sorti les crocs. Et Perpignan mordu à vif tout au long du match a mordu la poussière. Les ex- leaders n’ont jamais eu jamais la capacité d’inverser la tendance. Détruits, châtiés même les catalans par une mêlée montoise appliquée et dominatrice. Les landais qui marquent quatre fois par Naituvi à la 11è minute, suite à une superbe action initiée par l’arrière Yohan Laousse Azpiazu. Rebelote à la 20è, slalom de l'ailier Teiva Jacquelain, malin, qui aplatit entre les poteaux. Doublé du même qui récupère la balle dans un ruck. Quatrième service montois, Naituvi à nouveau sur une récupération très opportune du deuxième ligne Nicolas Garrault. ET Léo Coly, demi de mêlée d’avenir, qui met tout au pied. Le Stade Montois fait match et cartons pleins. Boniface retrouve le sourire sous le soleil retrouvé.

Murusidze, Macharashvili...minots géorgiens solides
Murusidze, Macharashvili...minots géorgiens solides © Radio France - Pab

Des motifs de satisfaction il y en a à la pelle à l’issue de ce match. 

D’abord avec la cohésion et la discipline montoises. Les  vingt-trois joueurs qui ont participé à la fête ont tous apporté  leur pierre à l’édifice. A la victoire. Les avants ont largement dominé les débats en mêlée fermée, humiliant le pack catalan qui arrivait pourtant avec sa grosse ossature. Le huit montois excellent également dans les contre- rucks et ardent en défense. Des joueurs  toujours disponibles pour le collectif. Du mieux également dans les touches même si ce domaine pêche encore. Une charnière des extrêmes qui a  su générer du jeu, Léo Coly, demi- de-mêlée de vingt ans, impeccable au pied, et qui fait la maille parfaite avec son ouvreur Rémi Talès, trente-six printemps  en mai l’ex- international qui éclaire toujours le jeu. Enfin une ligne d’attaque ultra performante qui fait chauffer le gazon par des inspirations et des accélérations qui ont enrhumé la défense catalane en faisant gronder de plaisir Boniface. En dépit des deux essais perpignanais et de la perte du bonus à la quatre-vingtième minute le Stade Montois peut savourer cette deuxième victoire d’affilée. Et ambitionner succès majoré dans quatre jours face à Aurillac.

Le Stade Montois  qui poursuit sa remontée, désormais  10è, à neuf points du dernier qualifié virtuel. Les gascons qui vendredi prochain recevront donc Aurillac, actuel 14è

Choix de la station

À venir dansDanssecondess