Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby, Mont-de -Marsan fait tomber Colomiers

-
Par , France Bleu Gascogne

La Pro D 2. 21è journée, Le Stade Montois recevait Colomiers le leader. Succès des landais 16-12. Au terme d’un match âpre, émaillé de fautes des deux côtés. Colomiers conserve sa place de leader. Les montois eux, gagnent un rang et sont 9è désormais, à neuf points du dernier qualifiable putatif.

Alexandre Becognee, la reconnaissance de supporters
Alexandre Becognee, la reconnaissance de supporters © Radio France - Pab

Une victoire dans la souffrance.

Rey, Garrault, Marty....les trois font la maille
Rey, Garrault, Marty....les trois font la maille © Radio France - Pab

Le Stade Montois a gagné. Un match que les gascons auraient pu perdre. Le Stade Montois met fin à neuf succès consécutifs de Colomiers, leader de Pro D 2, qui le reste grâce à son bonus défensif acquis dans Boniface. Le Stade Montois enchaîne quatre victoires et un bonus défensif en cinq rencontres. Le Stade Montois n’a pas cédé face à une équipe dure, roublarde, « chicailleuse », limite, accrocheuse. Le Stade Montois a gagné et c’est la seule chose qu’il faut retenir. Pour le reste, une rencontre hachée, mortifère parfois. Un jeu désordonné, ingrat. Pourtant les montois aurait pu, dû, tuer le match.  D'abord en première période  le Stade fait preuve d'enthousiasme et de la volonté d'aller de l'avant. A la 19è minute, essai de catégorie!  Becognee initie l'action belle avec un relais sur Coly. Le demi de mêlée sert Naituvi sur l'extérieur: cadrage débordement de Marty qui envoie Tastet finir le petit chef d'oeuvre offensif. Le poème ovale est beau, collectif, inspiré, efficient. Les montois mènent 10-3, on croit un temps la mécanique enclenchée. D’autant que vient la 25è et une cravate de sapeur détroncheur  du centre columérin Maurimo sur Naitvui qui arrive pleine course. Vilain geste, carton rouge sans discussion possible. 

Damiani, la souffrance et l'effort
Damiani, la souffrance et l'effort © Radio France - Pab

Mais les montois sont sanctionnés. 

Trop. Même si Colomiers, qui triche au sol, bataille ferme, envoie du steak, se place sans être sanctionné régulièrement en position de hors jeu, revient  à 16-9.  Les gascons perdent leur rugby au moment où il aurait été nécessaire d’accélérer. Josua Vici, ailier haut- garonnais, prend un jaune. Las... A quinze contre treize les guêpes ne parviennent pas à faire la différence. Inconstance, sécheresse offensive, quand les préfectoraux passent plus de dix temps de jeu à cinq mètres de l'en but.Et perdent le contrôle et abandonnent le ballon à adversaire. Pire, Muzzio prend un carton jaune avéré à la 41è puis un second qui vaut rouge huit minutes plus tard. Et il faut un acte magistral d' Alexandre Becognee, le jeune troisième ligne montois encore impérial durant toute la rencontre, en toute fin de partie pour tuer toute velléité columérine à renverser le cours de l’Histoire. Mont-de- Marsan, ardent en défense certes mais décevant dans le jeu au sol et dans les mauls, dans l'incapacité de tuer le match. Tout cela, il est vrai, brouillé par un arbitrage incohérent, inconséquent, coupable et incompétent. La victoire certes…mais le rugby, pauvre, bien pauvre ! 

Prochain match, la première de deux sorties consécutives pour les montois qui, vendredi prochain, se déplaceront à Béziers, actuel 11è, deux points derrière les gascons. Puis les jaune et noir termineront le bloc encours avec un très long voyage à Rouen, avant dernier. Pour espérer encore un peu en une fin de championnat heureuse il va obligatoirement falloir réaliser deux exploits consécutifs.

SMR, encore en course, à condition de ....
SMR, encore en course, à condition de .... © Radio France - Pab
Choix de la station

À venir dansDanssecondess