Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby, Mont-de-Marsan, la gagne et la niaque

-
Par , France Bleu Gascogne

21 è journée de Pro D 2, ce vendredi soir, le Stade Montois recevait Carcassonne. Mont-de- Marsan s’impose 26-23 au terme d’une rencontre engagée et disputée.

Wacaya et la défense montoise, on ne passe pas
Wacaya et la défense montoise, on ne passe pas © Maxppp - Thibault Toulemonde

Les gascons 13è après leur grosse victoire à Valence- Romans. Les audois, 1Oè comptaient 5 points d’avance. Pour une confrontation importante: l’objectif montois étant d’enquiller deux succès consécutifs, une première cette saison. Chose faite. Et bien faite ! 

Appel pressant à la continuité.

Bon, on savait qu’il allait falloir se filer histoire de ne pas re-sombrer dans les travers hélas trop fréquents. Continuité exigée dans le résultat comme dans le jeu pour le groupe qui n’a quasiment pas été modifié. La bande a les clés du camion entrant sur le pré, après s’être encore fait remonter les bretelles toute la semaine par les coaches. Il s’agit là tout autant de vaincre dans Boniface que de mettre un peu plus de consistance que lors du très large succès à Valence- Romans. Laquelle victoire pour être épaisse au « planchot » a encore mise en évidence les carences en touche, les problèmes d’organisation défensive et la mêlée chahutée. À l’aller en décembre les montois avaient réalisé une bonne prestation dans l’Aude, ne perdant que d’un point, 17-16, sur un drop adverse ultime.

Concerto de sifflets en mêlée.

Première info pas folichonne d’avant match, le directeur de jeu de la rencontre, David Beun, du comité de Provence, n’est pas vraiment un amateur de gascon. Le client à la main lourde, le sifflet strident et la condamnation unilatérale surtout contre les jaune et noir qu’il avait arbitré de façon contestable notamment à Vannes cette saison. Au terme, sa prestation n’est pas une lumière éclairante dans la nuit de Boni, notamment ses arbitrages des mêlées. Mais les montois sont aussi sanctionnés dans ce secteur particulier pour leur passif. Souvent condamnés depuis le début de la saison sur des fautes attribuées notamment à leurs piliers gauches. A tort ou à raison, les premières lignes montoises sont dans l’œil du cyclone des directeurs de jeu. Qui ont donc excessivement la main lourde et pas forcément formidablement équitable !

 Exigences appliquées, consignes respectées.

Les entraineurs montois avaient demandé à leurs joueurs de l’engagement, de la continuité dans le jeu et…un résultat. Le Stade s’impose non sans avoir été malmené par Carcassonne, une équipe joueuse en diable et qui a tenté avec audace et talent. Ce qui relève d‘autant la prestation des gascons qui n’ont pas lâché une rencontre qu’en d’autres temps pas lointains ils auraient pu perdre. Mont-de-Marsan a fait preuve de solidarité, de détermination et grâce à un gros travail de ses avants a fait basculer le match en sa faveur. Menés jusqu’aux citrons les landais voient Carcassonne marquer un essai d’école à la 29è minute sur une très belle action du demi- d’ouverture audois qui relaie son arrière. Le Stade gâche, pour des en- avants à deux mètres de l’en-but, deux énormes occasions. La deuxième mi-temps est plus enlevée. Les entrées de Jose Luis Gonzales au talon et d’Alexandre De Nardi à l’aile sont probantes. A la grosse implication de Brethous, Loustalot, Montagner et Torfs, vient donc s’ajouter la couenne de l’Argentin et le talent du jeune coureur de bois landais. Essai justement de De Nardi sur coup de pied rasant malin de Laousse-Azpiazu. Essai justement de Gonzales sur impressionnante action des lourds. Tout n’a pas été parfait. Certes. Carcassonne va à dam à la 77è. Mais la cohésion montoise a été retrouvée. Et les points pris. Et le moral est à la hausse.

Les montois qui restent 13è  au classement mais comptent désormais 9 points d’avance sur le premier reléguable. Prochain match vendredi 5 mars, le Stade sort à Vannes, la bête noire des gascons depuis plusieurs années.

Alexandre De Nardi, " Pépite" , coureur, marqueur
Alexandre De Nardi, " Pépite" , coureur, marqueur - JP Bézier SMR PRO
Choix de la station

À venir dansDanssecondess