Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby, Mont-de-Marsan pathétique face à Angoulême

-
Par , France Bleu Gascogne

25è journée de Pro D 2, le Stade Montois accueillait Angoulême. Les landais sont battus sur leur pelouse 18-14. Au terme d’un match décousu et de bien piètre qualité. Les montois prennent certes un point de bonus défensif, mais bien dérisoire.

Yann Brethous, grand guerrier au regard triste
Yann Brethous, grand guerrier au regard triste - JP Bézier SMR PRO

Le match à ne pas perdre

On touche au terme bientôt et il est certain que le succès acquis en Provence a fait souffler une brise apaisante sur le Stade Montois. C’était  donc ce soir pour les landais l’occasion obligatoire de l’emporter  face à des charentais bien mal dans leur rugby et qui naviguaient à douze points des hommes de Patrick Milhet en entrant dans Boniface Le Stade qui, lui, comptait, avan tle sifflet de départ, sept longueurs sur le premier reléguable, Valence Romans. Un petit matelas. Donc faux pas interdit ce soir dans Boni. C'était l'antienne. Sur le papier, mathématiquement il restait au maximum trente points à prendre. Un rêve ! Mais on se devait de demeurer grandement prudent au regard du parcours erratique de l’équipe, notamment  le méchant dérapage lors de la réception il y a peu de Valence, alors lanterne rouge. Laquelle réception s’était soldée par un miteux match nul à tous les sens du terme. Le calendrier montois n’est pas vraiment favorable après Angoulême. Et l’équipe jusqu’alors n’a pas eu de constance. Raison de plus pour ne pas rater la rencontre de ce soir. Prendre de la marge et se mettre enfin à l’abri. L'objecritf annoncé. Occasion en or au regard de l’état siupposé de l’adversaire mais aussi au regard de la journée et des oppositions auxquelles sont confrontés les concurrents directs des montois. Aix, Aurillac, Rouen, Montauban et Carcassonne, en lutte pour leur survie. Patatras! 

Plus rien ne va.

Face à Valence, alors dernier, le Stade Montois avait, le 18 mars, concédé un piteux match nul. Angoulême est arrivé dans Boniface, lanterne rouge à son tour, pour tenter de survivre encore. Les charentais qui ont crânement joué leur chance se sont accordés un répit aux dépens de landais pathétiquement creux. Terrassés les hommes de Milhet en deuxième période. Pourtant ils menaient 14 -10 aux citrons. Incapables de tuer le match. La seconde période aura été calamiteuse. Angoulême a chèrement vendu sa peau et son option de survie. Les montois, eux, sont désespérants. Une rencontre également illuminée par un arbitrage encore incohérent. Un essai de pénalisation sorti du néant contre les montois à la 32è, et trois cartons jaunes  à Voss, Cedaro et Castinel, trois hommes du pack jaune et noir sanctionnés pour des fautes collectives. Comment gagner quand on n’est pas capable de jouer 80 minutes. A la stérilité offensive des montois s’ajoute une fébrilité de grand fiévreux. On ne joue plus. On n’ose plus. On se perd dans des approximations, des « picks and go » stériles, des passes dans le vide. Triste, terriblement triste.Un Vendredi Saint de calvaire pour les montois. Deux joueurs à sauver dans la débâcle de cette montée au Golgotha ovale : le talon argentin Jose Luis Gonzales et le demi-de-mêlée et capitaine Manu Saubusse. Quant au demi d'ouverture-sic!- anglais, Thomas Bell...les cloches de Päques auront plus de résonnance dimanche. Cons-ter-nant!

Au classement Mont-de- Marsan est 13è avec 44 points. Le Stade qui ne compte plus que quatre longueurs d’avance sur le primer reléguable. Les montois, vendredi prochain, sortiront à Rouen, 11è, trois points devant

Angoulême à l'attaque, Mont-de-Marsan qui prend l'eau
Angoulême à l'attaque, Mont-de-Marsan qui prend l'eau © Maxppp - Thibault Toulemonde
Les montois, ça nepasse pas, ça ne passe plus !
Les montois, ça nepasse pas, ça ne passe plus ! © Maxppp - Thibault Toulemonde
Choix de la station

À venir dansDanssecondess