Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby, Mont-de-Marsan, Prosper, le retour du fils prodigue

-
Par , France Bleu Gascogne

Prosper le retour. Stéphane Prosper sera montois la saison prochaine. L’ex- entraineur des lignes arrières de la grande époque des « jaune et noir » revient au bercail.

Prosper, Mont de- Marsan au coeur
Prosper, Mont de- Marsan au coeur © Maxppp - JEAN MICHEL MAZET

Made in Moun

Prosper, cinquante ans, a grandi à Tartas. Demi d’ouverture il a joué au Stade Montois puis à Narbonne et Agen. Entraineur des montois, notamment aux côtés de son beau-frère Marc Dal Maso, entre 2007 et 2013, il est l’artisan de deux montées en Top 14 et d‘une demi-finale perdue à Albi en 2011. Prosper a ensuite été en charge des trois-quarts d’Agen de 2013 à 2019, club avec lequel il a deux fois remporté la finale d’accession au Top 14  puis de Castres entre 2019 et cette année.

Nous l’avions laissé entendre il y a quelques semaines dans « Les Têtes à packs » sur France Bleu Gascogne. L’intéressé  alors interrogé par nos soins avait démenti…dans un sourire. Prosper le retour c’est tout à la fois symbolique grandement et hautement sportif. Le montois revient dans le club qu’il mené deux fois en Top 14 avec son beau-frère, l’ancien vice- champion du monde Marc Dal Maso. Et propulsé en demi-finale entre les deux. Prosper, qui fut demi d’ouverture de 1979 à 2002, c’est la science de la maitrise. Un tacticien manœuvrier. Et un savant gestionnaire du jeu au pied et des combinaisons audacieuses dans un jeu parfois attentiste.  Il avait quitté Mont-de- Marsan après un an calamiteux, associé à contre-emploi qu’il était avec l’écossais Scott Murray, plus assidu, lui, sur le gazon du golfe de St Avit que sur les terrains d’entrainement. Prosper était parti dépité pour Agen puis à Castres, d’où il a été licencié en début d’année. Son retour au Stade Montois c’est aussi celui de l’autorité dont ne manque pas l’ancien ouvreur. Qui est aussi une conscience et un garant de la culture de jeu stadiste.

Une tribu plus qu'une direction technique

Blond, désormais barbu aux poils blanchis, souriant et plutôt dans la discrétion que dans la posture ostentatoire, Stéphane Prosper est une sorte de taiseux qui sait être rigolard et attachant. Né à Fumel, il y a eu cinquante en mars, il a grandi à Tartas. C’est là qu’il débute le rugby avant que d’être vite repéré par les montois. Demi d’ouverture, il va passer cinq saisons chez les jaune et noir au début des années quatre-vingt-dix avant que d’aller porter sa fougue et son coup de pied redoutable à Narbonne et Agen puis que de revenir terminer sa carrière de joueur à Mont-de- Marsan. Il est champion de France Elite 2 cette année-là et fait grimper lune sacrée équipe en Top 16. Après une période d’activité hors rugby dans le privé il débute sa vie d’entraineur au club en 2007 aux côtés du Grizzly d’Escalans, son talonneur de beau-frère, Marc Dal Maso. Les deux font la paire avec aussi, entre autre, Raphaël Steyer et Patrick Milhet, préparateur physique et co-coach à la grande époque. Prosper n’aura donc aucune peine à se fondre dans le moule montois actuel. Milhet, manager, lui va comme un gant et il a entrainé en son temps Julien Tastet, aujourd’hui entraineur en charge des avants et Julien Cabannes ou encore Yann Brethous. Ce retour en fait c’est aussi une histoire de famille et de clan !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess