Rugby

Pro D2 : le CSBJ est bien là

Par Antonin Kermen, France Bleu Isère jeudi 25 août 2016 à 19:43

Les Berjalliens lors de leur victoire contre Tarbes (50-19) en fin de saison dernière
Les Berjalliens lors de leur victoire contre Tarbes (50-19) en fin de saison dernière © Maxppp -

Passés tout près du dépôt de bilan cet été, les rugbymen ciel et grenat débutent bien ce vendredi soir une nouvelle saison en Pro D2. Ils "reçoivent" Colomiers à Romans-sur-Isère.

Du rugby enfin ! C’est un peu l’état d’esprit du CSBJ à l’approche d’une nouvelle saison en Pro D2. L’intersaison a encore été très agitée à Bourgoin-Jallieu. À cause de leurs soucis financiers récurrents, les Berjalliens ont d'abord été relégués administrativement, avant d'être repêchés. C'est donc bien la Pro D2 qu'ils attaquent vendredi soir par la réception à Romans-sur-Isère de Colomiers. Déjà une victoire : "Tout le monde a lutté. Les dirigeants, nous la ville, les supporters... Tout le monde a bataillé cet été pour que le CSBJ soit en Pro D2", se réjouit l’arrière Mathieu Nicolas, impatient d’entrer dans le vif du sujet : "Maintenant enfin place au rugby ! Enfin on va pouvoir s’exprimer dans ce championnat où en pense avoir notre place."

Enfin bien commencer

Et pour leur première cette saison, les ciel et grenat vont être dans le vif du sujet puisqu’ils commencent par Colomiers, demi-finaliste la saison dernière. "C’est une équipe qui va jouer les cinq premières place donc oui c’est un test", estime Mathieu Nicolas, qui reste confiant sur l’engagement des Berjalliens sur cette première rencontre : "On a beaucoup de venin à jeter, on n’a pas le droit de baisser les bras avec ce que l’on a vécu cet été."

À lire aussi : VOTEZ - Rugby : qui pour remporter le championnat de Pro D2 cette année ?

Reste que ces dernières saisons, bien commencer n’est pas une spécialité à Bourgoin-Jallieu. Le CSBJ n’a plus remporté son premier match à domicile depuis août 2013. La saison dernière, les ciels et grenats ont même perdu lors des cinq premières journées, une entame catastrophe qui a plombé la première partie de saison. Un succès ce vendredi soir serait donc idéal pour bien entamer la saison et en finir avec cette mauvaise habitude.

Un premier match disputé à Romans-sur-Isère, car le stade Pierre Rajon est suspendu après l’intrusion d’un «striker» sur la pelouse. Une délocalisation qui n’inquiète pas l’entraîneur berjallien, Alexandre Péclier : "Ce n’est pas un souci, on le sait depuis le mois de mai, ça n’a rien changé sur la préparation, c’est anecdotique par rapport à tout le reste". C’est vrai que cet été le CSBJ en a vu d’autres, il en est ressorti toujours vivant, et désormais bien décidé à profiter d’une nouvelle saison dans le monde du rugby pro.

Partager sur :