Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby - Pro D2 : pause après dix matchs pour Dax et Mont-de-Marsan

dimanche 10 novembre 2013 à 17:43 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

Le bilan est mitigé pour les deux clubs landais Dax et Mont-de-Marsan au terme du 2e bloc de cinq rencontres. On jouait ce weekend le 5e et dernier match du 2e bloc à l’occasion de la 10e journée. Mont-de-Marsan accueillait Béziers. Dax sortait à Carcassonne.

Les joueurs du Stade montois à l'entraînement (illustration).
Les joueurs du Stade montois à l'entraînement (illustration). © Maxppp

Les Dacquois ont rapporté un joli point de bonus défensif, les Montois ont du se contenter d’un nul miteux sur leur pelouse.

La Pro D2 va faire une pause avant que de reprendre le 23 novembre prochain, Dax recevra Tarbes et le Stade montois sortira à Aurillac. L’heure donc d’un premier bilan au tiers du championnat.

Dax qui sourit Mont-de-Marsan qui grimace

Résumé de la situation au terme de dix journées qui parlent. Dax n’avait affiché après une saison galère d’autre ambition en début de championnat que de se maintenir et d’essayer de le faire le plus vite possible. Douzièmes, les Dacquois font leur bonhomme de chemin , jouent avec leurs moyens mais en y mettant l’envie, la couenne, l’implication de tous les instants. Avec un pack qui ne trahit pas.

À l’inverse les Montois ont encore rendu copie fort médiocre sur leur pelouse samedi soir . Descendus de Top 14 avec un groupe renforcé, ils envisageaient a priori de jouer les premiers rôles. On est loin du compte. Les Montois ont gagné trois matchs, le 1er face à la Rochelle, un autre devant Auch – le seul avec la manière – et en peinant comme des souffreteux devant Bourgoin. Le Stade qui a perdu minablement sur son pré face à Colomiers a fait deux nuls, l’un à Bourg-en-Bresse (avant dernier au classement), et l’autre ce samedi face à Béziers.

Dans le ventre mou les Dacquois doivent regarder dans le rétroviseur et rester concentrés sur leur détermination. Les Montois eux comptent ce matin seulement sept points de retard certes sur le premier qualifiable mais vont avoir un 3e bloc terrible : sorties à Aurillac, Albi et Dax juste avant Noël, et réception de Tarbes et Pau. Richard Dourthe, le manager de l'USD, est heureux sans être euphorique.

"Je suis fier des mes mecs qui se battent." — Richard Dourthe, manager de l'USD

Les Dacquois en effet luttent, ils l’ont fait sur leur pelouse devant Albi après avoir jouté avec panache à Pau comme ils l’ont réitéré samedi soir à Carcassonne d’où ils ne sont pas rentés à vide. Douzième, l’US Dax sait que le chemin est difficile d’autant que pour ce 3e bloc, les Rouge vont accueillir Tarbes, Agen et Mont-de-Marsan avant les confiseurs et sortir chez le leader Lyon et chez les cousins gascons d’Auch.

Dax et Mont-de-Marsan : deux objectifs différents

L’objectif de Dax est d’essayer de se mettre à l’abri le plus rapidement. Les Montois eux sont dans une autre histoire. Avec un groupe habitué aux joutes et renforcé à l’inter-saison, les guêpes pensaient pouvoir piquer plus fort et même voler vers les sommets. Que nenni et patatras ! Le capitaine et 3e ligne emblématique Julien Tastet de déplorer ce samedi, piteux : "Nous sommes une petite équipe."

Si le Stade n’est finalement qu’à sept longueurs du premier qualifiable , il va falloir remettre le jeu dans le bon sens pour espérer s’imposer durablement. Au terme de dix rencontres dont seulement trois gagnées personne ne voit clairement une cohérence rassurante dans la tactique montoise alors que des carences certaines ont fragilisé le groupe. Rien n’est fait mais Boniface s’ennuie !