Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby : retour à l'entraînement pour le Stade Dijonnais, ambitieux pour la division "Nationale"

-
Par , France Bleu Bourgogne

Après de longs mois d'arrêt, coronavirus oblige, les rugbymans du Stade Dijonnais ont fait leur rentrée jeudi 6 juillet 2020. Pour la saison 2020-2021, le club jouera dans une nouvelle division, la "Nationale", avec l'ambition d'accrocher les phases finales pour se rapprocher de la Pro D2.

Renaud Gourdon, manager du Stade Dijonnais
Renaud Gourdon, manager du Stade Dijonnais © Maxppp - MAXPPP

A l'heure ou les écoliers prennent la direction de grandes vacances bien méritées, les joueurs du Stade Dijonnais, eux, retrouvent le chemin de l'entrainement. Le club a fait sa rentrée lundi 6 juillet 2020, au Stade Bourillot, après près de quatre mois d'arrêt en raison de la crise du coronavirus. Pour la saison à venir, en 2020/2021, Dijon va évoluer dans une toute nouvelle division, la "Nationale", une troisième division qui va s'intercaler entre la Pro D2 et la Fédérale 1. Pour rappel, la saison passée, le Stade Dijonnais a terminé 2e de sa poule de Fédérale 1, avant l'arrêt des compétitions dû au confinement. 

"Beaucoup d'appétit, beaucoup d'envie, un peu de stress aussi"

Cette division "Nationale" va se jouer entre 14 équipes - celles qui ont accepté, parmi les mieux classées en Fédérale 1 la saison passée - avec une phase régulière et des phases finales, pour deux montées possibles en Pro D2. Le manager du Stade Dijonnais, Renaud Gourdon est impatient de commencer : "on sait que ça va être un championnat relevé, qui va être intense, qui va être dur, mais qui va être formateur et enrichissant". Il s'attend à "un championnat marathon, usant", contre "les meilleures équipes de Fédérale 1". "On n'a pas l'intention de baisser la tête ni les yeux face aux grosses cylindrées", assène-t-il, déjà conquérant, alors que le club a devant lui près de dix semaines de préparation. 

Renaud Gourdon, le manager du Stade Dijonnais, impatient de goûter à cette division "Nationale"

"Il y a six très grosses écuries qui prétendent déjà à la Pro D2" - Renaud Gourdon

L'objectif ? Terminer dans le top 6 

Avec plus d'une dizaine de recrues pendant l'intersaison, le Stade Dijonnais réaffirme clairement son objectif : monter en Pro D2, au plus ou moins long terme. Cette saison, "on va essayer de se situer dans les six premiers, pour jouer les phases qualificatives, annonce Philippe Verney, le président du club. On a un objectif, c'est d'aller en  Pro D2. Dans combien d'années ? Je n'en sais rien. Là, on a une nouvelle poule. Il n'y a pas le feu au lac, mais qu'il faut qu'on y arrive tranquillement". 

La championnat va commencer le 13 septembre 2020. En attendant, il n'y a que des derbys au programme des matchs amicaux de l'été, pour préparer au mieux la saison à venir ! Des matchs contre Beaune, Nuits-Saint-Georges et Mâcon au mois d’août. Tous se joueront à l'extérieur, à cause des travaux de réfection de la pelouse et de l'éclairage au Stade Bourillot. 

Le Stade Bourillot en travaux, encore pour tout l'été
Le Stade Bourillot en travaux, encore pour tout l'été © Radio France - Adrien Beria
Choix de la station

À venir dansDanssecondess