Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby, Stade Montois, le club d'après

-
Par , France Bleu Gascogne

Le Stade Montois fait peau neuve. Officialisation ce lundi du nouvel encadrement technique, du prochain effectif et des contraintes budgétaires nouvelles nées de la crise du Covid 19.

Julien Tastet, gascon et coach
Julien Tastet, gascon et coach © Radio France - Pab

La nouveauté c’est un staff monto-montois et la volonté de construire sur la formation et la jeunesse.

Le nouvel homme fort s’appelle Patrick Milhet. Depuis plus de seize ans au club le tyrossais et ancien gendarme devient officiellement manager général. Il va chapeauter l’ensemble sportif du Stade Montois, porter l'ensemble du projet sportif, assurer le suivi longitudinal avec les espoirs. Huit joueurs du centre de formation intègrent d’ailleurs le groupe pro. C’est Milhet action plus. Et même pas peur !  Milhet- Tastet par ailleurs c’est un vieux couple. Entre le nouveau manager et le futur entraîneur principal c’est une belle histoire d’amitié forte. L’aîné a entraîné le cadet en... cadet. Idem tout pareil entre le coach impétrant, Rémi Tales entraîneur des arrières et les joueurs cadres, Cabannes, Brethous, Loustalot, Laousse. Des poteaux de toujours!  Mais pas question de copinage. Julien Tastet exige de l'exemplarité de ses potes tout comme Milhet réclame de la discipline et du respect. Et Tales de l'adhésion aux propositions sportives. Bref il va falloir que ça turbine et en ordre. Belles intentions qu'il faudra suivre d'effets.

Trois landais, un staff,  Montois !
Trois landais, un staff, Montois ! © Radio France - Pab

L’enveloppe financière est à la baisse de moins 15% à hauteur de cinq millions huit cent mille euros.

Jean-Robert Cazaux, le président montois, présente l’affaire ainsi. La crise a généré chez lui une interrogation qui a mûri avec le confinement. Objectif, donc, la sauvegarde du Stade Montois et par la contrainte de événements, la redéfinition du modèle. Le patron cimente plus que jamais sur la formation, la jeunesse et le terroir. Milhet aux commandes avec Tastet et Talès, deux ex bébés jaune et noir, confirmation de la fibre monto- montoise renforcée encore par le centre de formation confié à deux enfants du cru, Romain Mareuil et Romain Cabannes. Ça coince un peu question tirelire. Ici comme ailleurs effectif et budget sont à la baisse.  On passe de six millions six à cinq millions huit. Avec 650 000 euros de diminution sur la masse salariale de la totalité des salariés du club.  Le SMR d’après c’est donc la force jeune et les comptes serrés.

Le programme. 

Reprise d’activité douce en juin par groupes de six joueurs avec pour commencer bilan médical complet et analyses fouillées Ensuite ateliers à six joueurs maximum avant une reprise des entraînements"normaux", si tout va bien, en juillet. Le championnat débutera le 5 septembre, joué désormais probablement tous les samedis en fin d'après midi. Match amical le 27 août, à Biarritz

Les arrivées au Stade Montois Rugby

Outre l"ouvreur Simon Desaubies de l'UBB , Hugo Alamartine, le talonneur clermontois et Mathieu Smaïli, le centre de Toulon déjà annoncés par France Bleu Gascogne, rejoignent le club, Emmanuel Saubusse, demi de mêlée de 30 ans qui revient de Bayonne, Alexandre Lalanne, 20 ans, pilier droit espoir prêté par l'Aviron, Baptiste Hézard, 30 ans, 2è ligne en provenance d'Aurillac et Dan Baker, 3è ligne gallois des Ospreys, 28 ans. A ceux là il faut ajouter le premier contrat pro pour Charles Brayer, le 3è ligne formé au club, et son compère Romain Durand, 2è ligne âgé également de 23 ans. Le Stade Montois qui attend encore la signature d'un troisième ligne centre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess