Rugby

Rugby - Top 14 : après les joueurs, au tour du staff de l'UBB de prolonger ?

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde mardi 8 octobre 2013 à 6:00

Raphaël Ibanez veut aller de l'avant. Avec l'UBB ?
Raphaël Ibanez veut aller de l'avant. Avec l'UBB ? © Radio France - Pierre Breteau

Le rendez-vous est fixé dans les jours qui viennent. Le président Laurent Marti va évoquer l'avenir de son manageur Raphaël Ibañez, en fin de contrat en juin, mais aussi des entraîneurs Joe Worsley, Vincent Etcheto et Régis Sonnes. La tendance est à la prolongation.

La question a été posée samedi soir à Raphaël Ibañez qui l'a éludée poliment mais fermement. Le manageur, qui avouait il y a peu avoir envie de continuer à vivre des "émotions et des grands matches" , est bien sûr au centre des attentions.

L'ex-talonneur des Bleus a exprimé son impatience à s'asseoir autour d'une table avec son président. Il lui sait gré de lui avoir offert son premier poste d'entraîneur à l'été 2012 et se sent bien dans une équipe girondine à laquelle il essaie d'apporter son expérience du très haut niveau.

Raphaël Ibañez a sans doute le sentiment qu'il n'a pas encore fait le tour de la question à Bordeaux, les clubs du haut de tableau de Top 14 ont déjà leurs entraîneurs pour la saison prochaine et les prolongations de joueurs importants de l'effectif (Talebula, Rey, Le Bourhis, Connor) sont autant d'encouragements. Donc à moins d'une offre à l'étranger, le Dacquois n'a pas de raison de changer d'air.

Vincent Etcheto : "On s'entend très bien rugbystiquement et surtout humainement, ce qui n'a pas toujours été le cas avec d'autres..."

Vincent Etcheto se sent bien à Bordeaux et veut poursuivre l'aventure. - Radio France
Vincent Etcheto se sent bien à Bordeaux et veut poursuivre l'aventure. © Radio France - Pierre Breteau

De son côté Laurent Marti n'a pas besoin d'aller chercher ailleurs ce qu'il a déjà sous la main. La tendance est donc aujourd'hui à la prolongation même si les deux parties devront s'entendre sur la question financière. Autre volet de la discussion, le contrat de consultant qui lie Raphaël Ibañez à France Télévisions.

Le reste du staff, qu'Ibañez a annoncé vouloir englober dans la négociation, attend donc la décision. Joe Worlsley (entraîneur en charge de la défense), Vincent Etcheto (entraîneur des lignes arrières) et Régis Sonnes (entraîneur des avants) forment un trio hétéroclite et complémentaire. Si les styles sont différents, la compétence est là, ça bosse en bonne intelligence. Bref, il n'y a pas de raison que ça change même si eux aussi peuvent légitimement souhaiter une revalorisation.

Vincent Etcheto : "Peut-être que Laurent Marti en a assez de me voir..."